Quelle alimentation pour le chien épileptique ?

Dr Charlotte Devaux, vétérinaire nutritionniste

Votre chien a été diagnostiqué épileptique et reçoit des antiépileptiques prescrits par votre vétérinaire, voici comment vous pouvez adapter son alimentation.

Comment nourrir un chien qui reçoit des antiépileptiques ?

Les antiépileptiques provoquent souvent une augmentation de l’appétit de votre chien ce qui peut lui provoquer une prise de poids. Pour le rassasier sans lui faire prendre de poids vous pouvez lui donner un aliment riche en protéines et pauvre en graisses par exemple des croquettes destinées à la perte de poids, ou ajouter des légumes à volonté à sa ration comme des haricots verts. De plus, certains antiépileptiques sont sensible aux variations en teneur de sel, il est donc conseillé de leur donner une alimentation stable en évitant les à-côtés et de ne pas changer d’alimentation un chien épileptique sous traitement sans transition alimentaire.

Avec quoi complémenter mon chien épileptique ?

Votre vétérinaire pourra vous conseiller sur ces aliments complémentaires et vous proposer le plus adapté à votre chien épileptique.

Des oméga-3

Les acides gras de la famille oméga-3 à longue chaine, font partie de l’alimentation équilibrée d’un chien épileptique. Le DHA, issu du poisson (ou des algues) est particulièrement bénéfique pour le cerveau. Cependant les études menées sur la supplémentation des animaux épileptiques n’ont pas montré d’effet sur la réduction des crises. Les huiles de poisson seront toujours utilisées en capsules pour les préserver de l’oxydation et conservées au frigo. Les flacons pompes qui laissent l’huile au contact de l’oxygène sont à bannir.

De l’huile de coco

L’huile de coco, contient des acides gras à chaine moyenne (AGCM) qui représentent une source d’énergie alternative au glucose pour les neurones. Ce sont ces AGCM qui sont utilisés sous forme purifiée dans les croquettes formulées spécialement pour les chiens épileptiques. Ces croquettes utilisées chez des chiens sous traitement antiépileptique permettraient de diminuer la fréquence des crises dans 2 cas sur 3. Cependant l’huile de coco et les AGCM purifiés peuvent provoquer des diarrhées et des crampes abdominales. Ils sont à utiliser avec modération.

Du cannabidiol (CBD)

Nous ne disposons pour l’instant d’aucune donnée d’efficacité ou d’innocuité sur l’utilisation du CBD chez le chien. Une étude est en cours à l’université du Colorado pour mieux comprendre l’efficacité et la sécurité d’emploi de de produit chez le chien épileptique.

Je cuisine pour mon chien épileptique à quoi faire attention ?

Pour nourrir un chien épileptique on fera attention à la teneur en sodium des aliments. La ration ne sera pas salée et les à-côtés types fromage et charcuterie seront évités. Sur les animaux présentant une sensibilité intestinale on évitera les produits laitiers. La ration pourra être formulée sans féculents, enrichie en fibres grâce à une grande proportion de légumes pour contrôler l’appétit et à teneur modérée en lipides si votre chien à tendance à prendre du poids. Si vous pratiquez le BARF sans complément minéral et vitaminé pensez à ajouter de la levure de bière à la ration pour apporter la vitamine B1 nécessaire au bon fonctionnement du cerveau. Les acides gras omega-3 à longue chaine pourront être apportés par des poissons gras type sardines, maquereaux et harengs.

Dans tous les cas, il convient de faire établir la ration ménagère ou le régime BARF par le vétérinaire afin d’assurer que cette alimentation soit bien équilibrée.