Le tournis ou « spinning » du bull terrier

iStock_000018738435_BD

Définition et symptômes du tournis

Le tournis ou « spinning » caractérise des chiens que l’on appelle également « chiens tourneurs ». Ces chiens tournent sur eux-mêmes, assez rapidement et de manière très répétitive. Parfois ces chiens peuvent émettre des vocalises, ils peuvent aussi pourchasser spécifiquement leur queue jusqu’à l’automutiler…

 La crise peut être interrompue de manière plus ou moins aisée. Il est possible de la stopper en appelant le chien ou en lui lançant une balle. Mais il est parfois impossible de l’arrêter. De plus, lors de l’interruption du tournis, le chien peut présenter un comportement agressif.

On classe ce comportement de tournis dans les stéréotypies : une action répétée de manière exagérée, sans but, et interférant avec le comportement normal.

Les stéréotypies ont souvent un caractère évolutif et sont souvent associées à un trouble anxieux. Elles peuvent être une manifestation de crises convulsives partielles complexes. Les crises convulsives partielles complexes sont des crises convulsives ne touchant qu’une partie du corps de l’animal (partielle), associées à une altération de l’état de conscience de l’animal (complexe). Elles peuvent se manifester par des spasmes musculaires intéressant un muscle ou un groupe de muscles, une atteinte des muscles des organes internes ou des glandes (défécation, émission d’urine, salivation) ou par un changement de comportement.

Les chiens tourneurs présentent souvent des épisodes hallucinatoires et une modification de la personnalité dans les stades avancés de la maladie et certains présentent des anomalies de l’électroencéphalogramme (appareil mesurant l’activité électrique du cerveau).

A noter : le tournis se différencie de la marche sur le cercle qui correspond à une marche lente sur un cercle large et qui est typique d’une lésion nerveuse intéressant un des deux hémisphères cérébraux.

https://www.youtube.com/watch?v=Xu55LBgx3oQ

Origine du tournis

Il n’y a actuellement pas de facteur déclenchant identifié pour les crises de tournis. Certains les rapportent lorsque l’animal est très excité, lorsqu’il entend un son particulier, mais aussi pendant la nuit…

Les crises peuvent durer de quelques minutes à plusieurs heures, voire être permanentes, ce qui devient très handicapant et épuisant.

Les crises convulsives partielles sont parmi les hypothèses les plus probables pour expliquer le tournis, tout comme le gobage de mouches imaginaires (cf. Le « fly-biting » chez le Cavalier King Charles), la course après la queue, le fait de regarder fixement une partie de son corps…

Particularités du tournis chez le Bull Terrier

Le tournis est fréquemment décrit chez le Bull Terrier, ce qui laisse à penser que cette race de chien est prédisposée à présenter ce trouble du comportement. Une étude réalisée en 2010 montre que 1,4% des chiens de race Bull Terrier Standard et 10,4% des chiens de race Bull Terrier Miniature présentaient un comportement de tournis, le nombre d’animaux atteints n’étant pas plus important chez les mâles ou chez les femelles. De plus, cette étude rappelait la transmission génétique du tournis.

Traitement

Un traitement antiépileptique se révèle efficace dans la majorité des cas, ce qui renforce l’hypothèse que les crises convulsives partielles sont à l’origine du tournis.