Pour un passage en douceur à l’heure d’été

Le dimanche 31 mars 2019, nous allons dormir moins mais nous nous rapprochons des belles et longues journées ensoleillées. Pour vous, propriétaire d’un animal épileptique, ce changement d’heure suscite une autre question :  « Comment assurer au mieux la transition pour éviter le déclenchement d’une crise ? ».

Fort heureusement, un grand nombre d’épileptiques sous traitement tolère très bien de petits décalages comme celui-là et il n’y a pas de précaution particulière à prendre. En effet, la concentration sanguine du traitement ne varie que très peu en l’espace d’une heure. Cependant, certains animaux peuvent être sensibles aux variations quant à l’heure de la prise. Ainsi, chez ces animaux-là, ce décalage dans l’administration du traitement peut entraîner un risque d’apparition de crise et être une source d’angoisse pour le propriétaire.

Pour vous aider à assurer ce changement au mieux, nous avons mis en place un calculateur vous permettant de réaliser une transition sur plusieurs jours avant le jour d’entrée dans l’heure d’été. Selon les recommandations de spécialistes en neurologie vétérinaire, aucune transition n’est théoriquement nécessaire pour ce changement d’heure. Toutefois, en pratique, si elle est nécessaire pour votre animal alors ils préconisent un décalage de quart d’heure en quart d’heure pendant 4 jours.

Dog sleeping with alarm clock and sleeping mask