Que faire en cas de crise ?

Pets

Règle n°1 : Ne pas paniquer !

Cela peut paraître facile à dire, mais c’est primordial ! Une crise d’épilepsie est souvent impressionnante mais rarement mortelle. L’animal peut tomber sur le côté, se raidir, trembler, avoir des mouvements désordonnés, baver et perdre connaissance mais il faut garder à l’esprit que cet état reste très bref (quelques minutes en général) et que plus vous resterez calme, meilleures seront les conditions pour qu’il recouvre tranquillement ses esprits.

Règle n°2 : Ne pas toucher l’animal

Vouloir caresser l’animal pour le rassurer pourrait au contraire le perturber davantage et intensifier la crise. De même, n’essayez surtout pas de retenir sa langue pour éviter qu’il ne l’avale. D’une part, il est impossible que l’animal puisse avaler sa langue et d’autre part vous risqueriez de vous faire mordre violemment.

Règle n°3 : Surveillez l’environnement de l’animal pour lui éviter toute blessure

La seule chose à se soucier lors d’une crise convulsive de votre animal est de s’assurer que rien de ce qui l’entoure ne puisse le blesser d’une manière ou d’une autre ou intensifier la crise. Ex : un meuble trop près de lui sur lequel il pourrait se cogner à cause des convulsions (placer un coussin entre l’animal et le meuble), un environnement trop bruyant ou trop lumineux qui ne ferait que rallonger la crise (éteignez télé, radio, lumières, etc.). L’objectif étant de récréer au mieux un environnement calme et sans obstacle pour la bonne récupération de l’animal. Lorsque la crise est terminée, laissez-le se reposer (quelques minutes à quelques heures sont parfois nécessaires pour qu’il recouvre ses esprits) et réconfortez-le pour l’apaiser et dédramatiser la situation qu’il vient de vivre. Si les circonstances le permettent filmez la crise pour que, lors de la consultation ultérieure, votre vétérinaire ait un idée précise du type et de l’ampleur de la crise.

Règle n°4 : Etre vigilant quant à de prochaines crises éventuelles et emmener votre animal chez le vétérinaire

Après une première crise, entrez en contact rapidement avec votre vétérinaire pour savoir si vous devez amener votre animal en consultation et si oui dans quel délai. Par ailleurs, il faut surveiller l’apparition de crises suivantes potentielles et dans l’idéal noter la fréquence de ces crises, leur durée et les principaux symptômes observés. Si vous le pouvez, essayer d’identifier les facteurs déclenchant ces crises (conditions environnementales, stress particulier à ce moment-là, etc.). Si les crises se succèdent très rapidement (exemple : 3 crises généralisées en l’espace de 30 minutes), consultez au plus vite votre vétérinaire.
Seul un vétérinaire est apte à décider du type de traitement pour votre animal selon la fréquence et l’intensité des crises. Il est essentiel de bien suivre ses conseils.