Vos questions

actus_img_011

Nous sommes à votre écoute

Vous recherchez plus d'informations pour bien soigner votre animal de compagnie, contactez un de nos vétérinaires experts pour être rassuré. Utilisez cet espace pour poser vos questions, notre équipe vous répondra sous quelques jours. Pour toute urgence, contactez votre vétérinaire ou un service d'urgences vétérinaires. Pour rappel, ce site n'a pas vocation à remplacer une consultation vétérinaire, ni à émettre un quelconque jugement sur d'éventuels traitements. Votre vétérinaire reste votre meilleur conseiller. 
  • Question envoyée par Julie - 26/09/2022

    Mon chat de 3 ans a eu des crises d’épilepsie qui ont révélées un avc. Elle est sous XXX. Elle bouge peu depuis et dort beaucoup. Ces effets nous avaient été expliqués sans souci par le vétérinaire en espérant que ces derniers diminuent au fur et à mesure. Cependant ce soir après 15 jours de traitement, je lui ai donné son demi comprimé et elle n’a pas voulu manger. Son appétit a diminué depuis quelques jours et là refus total. Même le jambon a été refusé. J’ai peur qu’elle ait refait un avc. Le traitement peut-il provoquer ces effets ?

    Réponse du vétérinaire expert :
    Il est fréquent de rencontrer durant les premières semaines d’un traitement antiépileptique des effets secondaires tels que : fatigue, sédation, troubles de l’équilibre, augmentation de l’appétit, etc. Pour éviter qu’une crise ne se déclenche, il faut diminuer l’excitabilité des neurones (et donc mettre l’organisme au repos) : c’est le rôle du traitement antiépileptique. Ces effets sont habituellement transitoires, et disparaissent chez la plupart des animaux traités après 2 semaines à 1 mois. Actuellement, la dysorexie (et l’anorexie) ne sont pas décrits comme étant des effets secondaires du traitement antiépileptique. C’est pourquoi, je vous invite à faire remonter ces signes cliniques à votre vétérinaire traitant afin de s’assurer que votre chat ne présente pas une pathologie sous-jacente pouvant expliquer cette perte d’appétit. Néanmoins, s’il juge que cela pourrait être un effet secondaire lié à son traitement antiépileptique en cours, il pourra réaliser une déclaration de pharmacovigilance auprès du laboratoire concerné ou auprès de l’Agence Nationale du Médicament Vétérinaire (ANMV). En ce qui concerne les accidents vasculaires cérébraux (AVC) chez nos animaux de compagnie, sachez que seul un IRM peut affirmer ou infirmer l’existence de cette pathologie vasculaire.
  • Question envoyée par Didier - 26/09/2022

    Mon chat fait des crises avant de rentrer dans un sommeil profond et uniquement dans ce cas là. Jamais d’autres crises à aucun moment de la journée sauf à l’endormissement . Ses crises se traduisent par des sursauts, bonds violents, parfois morsure d’un oreiller, miaulements, cela dure quelques secondes ! Merci pour vos retours.

    Réponse du vétérinaire expert :
    Je comprends tout à fait votre questionnement. Hélas je n’ai pas assez d’information sur votre animal pour pouvoir vous répondre. Si votre chat est suivi pour son épilepsie et qu’il prend un traitement antiépileptique je vous invite à consulter votre vétérinaire traitant afin de juger si ce sont des crises pré-ictiales (c’est à dire précédent une crise épileptiforme) ou non. Je vous conseille également de le filmer pour apporter un support visuel à votre vétérinaire : cela sera une aide précieuse dans l’interprétation de ces manifestations neurologiques.
  • Question envoyée par Sandrine - 19/09/2022

    Mon chat prenait du XXX depuis le 4 juillet, vers le 10 août elle a fait une trachéite et vers le 20 août de la toux et on me dit une bronchite chronique mais je me demande si c'est pas une bronchite asthmatiforme à cause du XXX. Elle est sous cortisone, elle tousse toujours et elle prend du XXX à la place depuis le 30 août. Qu'est ce qu'il faut faire pour la soigner et lui enlever le bromure de son corps ?

    Réponse du vétérinaire expert :
    Je comprends votre inquiétude vis-à-vis de la toux de votre chat. Comme expliqué dans notre précédent échange : si votre chat ne toussait pas avant la prise de ce médicament, il est probable que la toux soit un effet indésirable du traitement. En effet, sur la notice de ce médicament, il est inscrit que chez le chat, le bromure de potassium, contenu dans le médicament administré, peut être à l’origine d’une bronchite asthmatiforme qui se traduit cliniquement par de la toux. Si c’est le cas, nous vous encourageons, si ce n’est pas déjà fait, à bien remplir la déclaration de pharmacovigilance concernant ce possible effet indésirable, afin que cette information soit remontée à l’Agence Nationale du Médicament Vétérinaire (ANMV-ANSES). Cependant, sachez que sur les bronchites asthmatiformes secondaires à un traitement au bromure de potassium, la toux peut persister plusieurs semaines voire mois après l’arrêt du traitement en cause. En effet, généralement les symptômes diminuent et disparaissent avec la diminution des taux de bromure de potassium dans le sang de l’animal. Néanmoins, si la toux persiste ou s’aggrave, et/ou que cela a d’autres répercussions sur l’état de santé de votre chat, alors il est important de consulter votre vétérinaire. Je vous encourage à discuter de tout cela avec votre vétérinaire traitant.
  • Question envoyée par Carla - 05/09/2022

    Mon chien (4 ans) a eu une grosse convulsion il y a 5 jours. Nous sommes allés à l'urgence vétérinaire et ils pensent à des crises d’épilepsie, selon le profil de mon chien (BOXER). Elle n'avait jamais eu de crise auparavant, après sa sortie de l'hôpital elle a refait 2 crises focalisent de quelques secondes. On nous a conseillé d'ajouter un médicament (XXX) additionné du XXX. Mon chien est vraiment faible et fatigué, elle a même commencé à faire de l'anxiété de séparation ce qu'elle n'a jamais eu. -Es ce possible que les médicaments causent cet effet d'anxiété ? -Y-a-t-il d'autre médicament/méthodes moins fort ? -Peut-elle reprendre son cours de vie normal même si elle semble fatiguée (la promener, jouer, ect…) ? On me conseille de voir un neuro, mais c'est extrêmement cher. Je ne dors plus, je suis vraiment stresser de la voir dans cette état. Je travaille toute la semaine elle est seule longtemps… pouvez-vous me conseiller ?

    Réponse du vétérinaire expert :
    Je comprends votre inquiétude vis-à-vis des crises et des traitements de votre chienne. Il faut tout d’abord savoir qu’il existe trois grand type de causes d’épilepsie chez le chien :
    • L’épilepsie réactive, secondaire à une anomalie métabolique sanguine ou à une intoxication.
    • L’épilepsie structurale, secondaire à une lésion cérébrale (malformation, inflammation, maladie cérébrale, tumeur bénigne ou non, etc), identifiable par la réalisation d’un Scanner ou d’un IRM.
    • L’épilepsie essentielle, sans raison identifiable, qui ne peut être « diagnostiquée » que lorsque les autres causes sont bien écartées. (On parle de diagnostic d’exclusion).
    L’intérêt d’identifier l’origine de l’épilepsie de votre animal est de pouvoir traiter la cause de l’épilepsie si cela est possible, et ainsi adapter plus précisément les traitements. La race Boxer étant particulièrement sujette à des pathologies neurologiques, je vous encourage à consulter un vétérinaire spécialisé en neurologie et/ou à réaliser divers examens pour déterminer l’origine des crises de votre chienne. Concernant les traitements antiépileptiques : il est fréquent de rencontrer durant les premières semaines d’un traitement antiépileptique des effets secondaires tels que : fatigue, sédation, troubles de l’équilibre, augmentation de l’appétit, etc. Pour éviter qu’une crise ne se déclenche, il faut diminuer l’excitabilité des neurones, et c’est le rôle du traitement antiépileptique. C’est pour cela que l’animal peut-être moins vif, plus fatigué en début de traitement. Ces effets sont habituellement transitoires, et disparaissent chez la plupart des animaux traités après 2 semaines à 1 mois. Mais n’hésitez pas à faire remonter tout effet secondaire à votre vétérinaire afin de réaliser une déclaration de pharmacovigilance auprès du laboratoire concerné ou auprès de l’Agence Nationale du Médicament Vétérinaire (ANMV). Sachez également que dans le cadre d’un traitement d’une épilepsie essentielle notamment, il est rare d’obtenir un arrêt complet des crises avec un traitement antiépileptique. L’objectif recherché est avant tout un contrôle optimal des crises, avec une diminution de la fréquence et de l’intensité des crises, ainsi qu’un temps de récupération plus rapide post-crise. Néanmoins, si même avec ses traitements actuels les crises de votre chienne persistent, il est important de consulter à nouveau votre vétérinaire. Il pourra alors vous proposer de réaliser un bilan afin de doser les molécules antiépileptiques dans le sang de votre chienne et de réajuster le traitement en fonction, ou bien d’ajouter une nouvelle molécule au traitement s’il estime que cela est nécessaire. Je vous encourage à bien discuter de tout cela avec votre vétérinaire et/ou un vétérinaire spécialisé en neurologie. En attendant, pour vous aider à en savoir plus sur l’épilepsie du chien, je vous encourage à lire nos fiches conseils sur notre site : https://www.mon-animal-epileptique.fr/lepilepsie-du-chien/
  • Question envoyée par Sandrine - 31/08/2022

    J'ai mon chat qui prend XXX est ce que ça peux le faire tousser ?

    Réponse du vétérinaire expert :
    Si votre chat ne toussait pas avant la prise de ce médicament, il est alors fortement probable que la toux en soit un effet indésirable. En effet, sur la notice de ce médicament, il est inscrit que chez le chat, le bromure, contenu dans le médicament administré, peut être à l’origine d’une bronchite asthmatiforme qui se traduit cliniquement par de la toux. Nous vous conseillons donc de contacter rapidement votre vétérinaire traitant afin de procéder à un changement de traitement, le but étant de ne pas laisser votre chat sans traitement antiépileptique pour éviter de favoriser la réémergence de crises convulsives. D’autre part, comme il s’agit d’un effet secondaire d’un médicament vétérinaire, nous nous devons de remonter cette information au service pharmacovigilance du laboratoire afin de répertorier tous les cas d’effets secondaires pendant la « vie » de ce médicament, afin de toujours évaluer les bénéfices et les risques associés. C’est pourquoi, vous allez recevoir un message accompagné d’un formulaire de déclaration d’effets secondaires que vous pourrez remplir avec l’aide de votre vétérinaire, ce qui est très précieux pour le suivi de ce produit.
  • Question envoyée par Kacia - 26/08/2022

    Mon chien âgé de 9 ans a fait 2 crises d’épilepsie en 24h il y a plus d’une semaine. Le vétérinaire l’a mis sur un traitement de XXX 2 fois par jour. Après 48 heures, elle a arrêté d’avoir des crises focales, mais les effets secondaires sont apparus comme la soif intense et l’ataxie. On a été prévenu qu’elle pouvait avoir ses effets secondaires et qu’ils seraient transitoires. Mais quand elle se réveille, elle se promène souvent sans but dans la maison ? Est ce normal ? Et elle respire souvent très fort et rapidement, est ce que cela risque de se placer d’ici quelque temps ? Et est ce que je peux espérer que le comportement de mon chien revienne normal lorsque les effets secondaires vont se dissiper ?

    Réponse du vétérinaire expert :
    La fatigue, la sédation et la perte d’équilibre font partie des effets secondaires couramment rencontrés lors de la mise en place des traitements antiépileptiques mais ils disparaissent le plus souvent après le premier mois de traitement alors ne perdez pas espoir ! Concernant les troubles du comportement que vous décrivez (errance sans but de la chienne dans la maison)  je vous invite à en parler avec votre vétérinaire traitant. En effet, cela peut avoir d’autres origines que l’épilepsie comme, par exemple, le vieillissement cérébral accéléré chez les chiens âgés. En ce qui concerne la modification des mouvements respiratoires que vous avez identifié, je vous conseille de vous rapprocher de votre vétérinaire pour identifier si les signes cliniques sont des effets secondaires d’hyperexcitabilité (suite à son traitement antiépileptique récent) ou liés à une autre affection médicale. Votre vétérinaire pourra réaliser des examens complémentaires afin de répondre à cette question et adapter au mieux le traitement pour votre chienne.
  • Question envoyée par Edwige - 26/08/2022

    J'ai une petite chatte de 7 ans épileptique, traitée avec XXX 10mg par jour depuis son 1er mois. J'aimerai essayer l'huile de cbd afin de réduire la dose de XXX dans son sang. J'ai acheté une huile pour chat 5mg, le vendeur m'a dit de lui donner 4 gouttes par jour, elle pèse 3kg150. Est ce que je peux lui donner 5mg de XXX le matin et les gouttes de cbd le soir ?

    Réponse du vétérinaire expert :
    L’apport en aliments complémentaires à base d’huile de chanvre pour nos animaux épileptiques est controversée. A l’heure actuelle, une seule étude (de 2019) semble montrer des résultats encourageants avec l’association traitement antiépileptique et huile de chanvre, dans l’objectif de diminuer la fréquence des crises chez des chiens et chats. Cependant d’autres études à plus grande échelle, et sur des effectifs plus grands sont nécessaires afin d’évaluer l’efficacité de cette association ainsi que son innocuité à long terme. Néanmoins, dans tous les cas, la complémentation en huile de chanvre ne remplace en aucun cas un traitement épileptique. Il n’existe pas à ce jour, de médicament vétérinaire à base de CBD ayant une allégation thérapeutique pour l’épilepsie. Ainsi, il est déconseillé de réduire les doses de traitement médical de votre chat sans l’avis de votre vétérinaire, d’autant plus qu’une diminution importante ou un arrêt brutal d’un traitement épileptique à base de XXX peut s’avérer dangereux pour l’animal. Je vous encourage donc vivement à discuter avec votre vétérinaire, qui reste votre meilleur conseillé pour le traitement médical et complémentaire de votre chat. Il pourra vous proposer de réaliser un bilan afin de doser les molécules antiépileptiques dans le sang de votre chat et de réajuster le traitement en fonction, ou bien d’ajouter une nouvelle molécule au traitement s’il estime que cela est nécessaire.
  • Question envoyée par Annie - 16/08/2022

    J’ai un berger australien âgé de 10 ans. Il y a plus d’un an que mon chien a déclenché ses premières crises. En augmentation et rapprochées le vétérinaire a fini par le mettre sous traitement qu’il supporte assez bien même s’il perd l’équilibre et une certaine motricité des pattes arrières certainement dû au traitement. Toutefois nous sommes inquiets car notre chien se réveille de plus en plus tôt (5h du matin) en aboyant. Nous ne comprenons pas ce comportement car quand nous le sortons même si parfois il a très envie de faire ses besoins la plupart du temps cela ne semble pas une urgence. Nous ne savons plus quoi faire. Avez-vous déjà eu ce genre de comportement ? Et avez vous une solution à nous proposer ?

    Réponse du vétérinaire expert :
    La fatigue, la sédation et la perte d’équilibre font partie des effets secondaires couramment rencontrés lors de la mise en place des traitements antiépileptiques mais ils disparaissent le plus souvent après le premier mois de traitement. Concernant des troubles du comportement et/ou un début de phénomène d’inversion du cycle jour/nuit, ils peuvent avoir d’autres origines que l’épilepsie. Par exemple, lors de vieillissement cérébral accéléré chez les chiens âgés notamment, appelé également syndrome de dysfonctionnement cognitif canin. Ce syndrome s’accompagne généralement d’autres signes que votre vétérinaire sera capable d’identifier en discutant avec vous (désorientation, modification des interactions avec les personnes et les autres animaux, malpropreté, anxiété, pertes d’apprentissage…). Nous vous invitons donc à vous rapprocher de votre vétérinaire afin d’identifier si l’épilepsie et/ou une autre affection médicale ou comportementale puissent expliquer les réveils très matinaux et agités de votre chien. Votre vétérinaire pourra très certainement vous apporter des réponses et solutions pour vous aider.
  • Question envoyée par Céline - 16/08/2022

    Mon chien fait des crises d'épilepsie depuis son plus jeune âge. Il a actuellement 12ans et prend un traitement (55mg le matin et 55mg le soir). Il a eu par erreur ce matin double dose de ce médicament. Que devons nous faire ?

    Réponse du vétérinaire expert :
    Nous vous invitons à contacter rapidement votre vétérinaire et à suivre ses recommandations. En effet, en fonction de sa prescription (produits/molécules prescrites, doses administrées, état clinique de votre chien), il sera le plus à-même de vous répondre sur les suites à donner pour votre animal. Selon les doses ingérées et l’heure d’ingestion, il est possible que votre vétérinaire vous propose de faire vomir votre chien à la clinique et/ou de le garder sous surveillance. En attendant les recommandations de votre vétérinaire, je vous encourage à laisser votre animal dans un endroit calme et frais, et à bien surveiller si des symptômes surviennent, notamment des difficultés respiratoires ou des troubles neurologiques.
  • Question envoyée par Laeti - 16/08/2022

    Mon chien berger australien est épileptique depuis octobre 2021. Il a deux ans et demi. Il est actuellement sous XXX mais les crises n'arrivent pas à dépasser le cap des deux mois. Je voudrais lui administrer en plus de huile de CBD qui a priori est recommandé dans le cas d'épilepsie. Pouvez vous me dire si c'est une bonne solution et si oui à quelle dose en sachant que mon chien avec son traitement a pris du poids, il fait 37 kg.

    Réponse du vétérinaire expert :
    Si la fréquence des crises de votre chien reste élevée, nous vous invitons à en référer à votre vétérinaire, qui pourra effectuer un bilan sanguin afin de doser les molécules antiépileptiques dans le sang de votre chien et ainsi réajuster le traitement en fonction et/ou ajouter une nouvelle molécule s’il l’estime nécessaire. Certains chiens présentent des formes d’épilepsie plus difficiles à contrôler que d’autres, pouvant notamment dépendre de l’origine de ces crises (épilepsie réactive, structurale ou essentielle). Concernant l’apport en aliments complémentaires à base d’huile de chanvre : à l’heure actuelle, une seule étude (de 2019) semble montrer des résultats encourageants avec l’association traitement antiépileptique et huile de chanvre, dans l’objectif de diminuer la fréquence des crises chez des chiens et chats. Cependant d’autres études à plus grande échelle, et sur des effectifs plus grands sont nécessaires afin d’évaluer l’efficacité de cette association ainsi que son innocuité à long terme. La complémentation en huile de chanvre ne remplace en aucun cas un traitement épileptique, et il n’existe pas à ce jour, de médicament vétérinaire à base de CBD ayant une allégation thérapeutique pour l’épilepsie. Néanmoins, n’hésitez pas à en discuter avec votre vétérinaire, qui reste votre meilleur conseillé pour le traitement de votre chien.
1 2 3 75