Vos questions

actus_img_011

Nous sommes à votre écoute

Vous recherchez plus d'informations pour bien soigner votre animal de compagnie, contactez un de nos vétérinaires experts pour être rassuré. Utilisez cet espace pour poser vos questions, notre équipe vous répondra sous quelques jours. Pour toute urgence, contactez votre vétérinaire ou un service d'urgences vétérinaires. Pour rappel, ce site n'a pas vocation à remplacer une consultation vétérinaire, ni à émettre un quelconque jugement sur d'éventuels traitements. Votre vétérinaire reste votre meilleur conseiller. 
  • Question envoyée par Nolwenn - 06/02/2020

    Bonjour Mon malamute d'1 an et demi fait des crises depuis 6mois.ils est sous homéopathie 60 goûtes matin et soir et sous traitement 3 comprimé matin et 4 soir. La première série de crise a duré 7jours à raison de 3 crises par jour (grand mal, convulsions urine et bave) toutes les crises durent moins d'une minutes. Ensuite il est passé à 2crises par jours tous les 15jours. Nous avons changé son alimentation et la miracle pas de crises pendant 1 mois. Mais 5en moins de 24h toujours moins d'1minutes 30. Encore un mois sans crises et la 10crises en 24hdont une de bien 2minutes. Est il normal qu'il ne fasse aucune crise pendant 1mois et qu'ils les enchaîne alors qu'il n'y a pas d'éléments declanchurs ? Pas d'environnement stressant, pas de changements dans les habitudes et nous surveillons scrupuleusement tout ce qu'il serait susceptible d'avaler…

    Réponse du vétérinaire expert :
    Votre animal manifeste son épilepsie par des séries de crises (clusters), c'est son expression de sa maladie alors que d'autres chiens feront des crises uniques espacées. L'objectif du traitement est, entre autres, de réduire la fréquence des épisodes convulsifs ce qui est en partie le cas chez lui car les clusters s'éloignent (passage de 15 j à un mois). La deuxième étape sera de réduire l'intensité des clusters (moins de crises à la fois) ceci peut être atteint en réévaluant son traitement avec votre vétérinaire traitant. L'objectif "zéro crise" est souvent difficilement atteignable. Chez certains chiens, les crises apparaissent sans qu’une situation favorisante ne soit mise clairement en évidence, ce qui n’exclut pas qu’une stimulation ait initié la crise donc rassurez vous et ne cherchez pas absolument à déterminer les facteurs déclenchants. Nous vous encourageons afin de ne pas perdre espoir à consulter votre vétérinaire, il réévaluera le traitement et mettra en place avec vous des objectifs précis de contrôle de l'affection de votre compagnon.
  • Question envoyée par Angélique - 05/02/2020

    Bonjour, mon staffie de 7 ans est épileptique depuis 3 mois. Il est sous crisax avec 2 comprimés matin et 2 le soir. Il fait environ 1 crise violente tous les 8 jours et une petite entre (sans perte de connaissance). Depuis sa dernière crise violente, il y a 10 jours, il ne voit plus du tout de l'oeil gauche. La vétérinaire s'en est rendue compte car il tournait tout le temps dans le même sens et se cognait. Une cécité si longue peut-elle est réversible ? Merci

    Réponse du vétérinaire expert :
    La cécité temporaire est un des symptômes fréquemment évoqué lors de la phase de récupération qui peut durer quelques minutes à plusieurs jours. Cependant une atteinte si longue et localisée à un seul œil doit faire l'objet d'un examen oculaire précis afin de déterminer la fonction visuelle exacte de votre compagnon, s'il n'y a pas d'autres problèmes sous-jacents et si cette affection peut être persistante. Ce symptôme visuel n'a pas été décrit comme effet secondaire dans ce médicament, mais l'ataxie (trouble de la démarche) en fait partie. Nous vous invitons donc à vous rapprochez de vos vétérinaires afin d'effectuer une déclaration de pharmacovigilance et un examen oculaire complet.
  • Question envoyée par Philippe - 05/02/2020

    Mon chat de 8 ans a déjà fait deux crises convulsives… Le vétérinaire préfère attendre une troisième crise rapprochée avant de commencer le traitement au Phenoleptil. (IRM et prise de sang: rien à signaler). Je suis déjà inquiet du traitement car mon chat est seul deux fois par mois pendant trois jours (il gère très bien et à l'habitude) et il est difficile de faire venir quelqu'un. Ces interruptions courtes du traitement sont elles très graves pour mon chat et lourdes de conséquences comme l'indique le vétérinaire? Je vous remercie pour votre aide

    Réponse du vétérinaire expert :
    La tendance actuelle est de débuter d’emblée un traitement antiépileptique dès la 2ème crise afin d’éviter l’extension du foyer épileptogène mais en cas de crises très espacées il est possible d'attendre. Un traitement précoce, sans attendre une possible aggravation des manifestations de l’épilepsie, est donc à privilégier et permettrait d’améliorer le pronostic à long terme. Mais chaque cas d’épilepsie est unique et votre vétérinaire doit évaluer les bénéfices et les risques de l’instauration précoce d’un traitement. Votre absence régulière est effectivement un frein à l'instauration du traitement car en phase d'initiation, il est impératif d'avoir une bonne observance de la prise des médicaments afin de parvenir rapidement dans les marges thérapeutiques efficaces. Il est effectivement démontré que des concentrations sanguines trop faibles sont une cause fréquente d’apparition d’un état de mal épileptique (crises subintrantes ou status epilepticus). Lors de la phase d'initiation du traitement il sera impératif de respecter les prises. Quand les taux seront atteints et que la maladie sera sous contrôle, compte tenu de la pharmacocinétique du phénobarbital chez le chat (demi vie de 34 à 50 heures), il sera possible sur des périodes courtes d'espacer les prises. Ceci peut être rapide chez certains chats qui arrivent à des taux stables dès les 15 premiers jours de traitement. Ne perdez donc pas espoir et parlez de vos inquiétudes à votre vétérinaire, il saura vous conseiller.
  • Question envoyée par Cécile - 28/01/2020

    Bonjour J'ai deux chats qui sont frères de 7 ans bientôt et qui ont toujours vécu ensemble à l'intérieur de la maison (trop de dangers à l'extérieur) Depuis 6 mois, soit depuis la première crise d'épilepsie de l'un d'eux Bandit, son frère, Brigand, ne s'entend plus avec Bandit pendant quelques jours après la crise. J'ai des difficultés à ce que l'entente revienne. Je n'ai assisté qu'à deux crises mais je pense que Bandit en a déjà fait en mon absence car plusieurs fois je suis rentrée et il y avait de la tension entre Brigand et Bandit: dans ces cas-là, Brigand épie son frère, le suit et parfois le pourchasse et va même jusqu'à l'empêcher d'aller dans la litière. Dans ces moments-là Brigand est toujours sur le qui vive dès que le chat épileptique Bandit bouge. Malheureusement je travaille et je dois donc les laisser souvent seuls dans la journée. Aussi je voudrais des conseils: dois-je les séparer pendant mon absence? Quelle réaction avoir lorsque je rentre que je vois de la tension entre les deux frères? Dois-je laisser Bandit le chat épileptique dans une pièce où il ne peut pas grimper sur les armoires pendant mes absences car la crise d'aujourd'hui m'a fait peur: il est grimpé sur une armoire et j'ai eu peur d'une chute…

    Réponse du vétérinaire expert :
    Votre inquiétude est tout à fait naturelle dans une telle situation. Il arrive que suite à une crise convulsive le comportement d'un animal change de façon imperceptible pour l'homme mais pas au regard d'un congénère. C'est ce changement et donc ce stress induit qui a probablement nuit à la relation entre vos 2 chats. Ils existent des diffuseurs de phéromones d'apaisement qui permettent de diminuer le stress des animaux, parlez en à votre vétérinaire, il saura vous conseiller. N'hésitez à rajouter une litière et des griffoirs. N’intervenez pas dans les bagarres car cela amène de la tension supplémentaire et tentez de vivre le plus naturellement possible car ils perçoivent aussi vos inquiétudes.. Concernant la séparation des chats en votre absence cela peut être une bonne chose afin que l'animal épileptique ne puisse se blesser en votre absence mais une fois le relationnel restauré entre vos compagnons, les laisser ensemble sera préférable afin de garder les liens, si bien sûr la maladie est sous contrôle. Gardez espoir.
  • Question envoyée par Ninon - 27/01/2020

    Bonsoir, notre lapin "Flopin" est un lapin nain dit "toys" que nous avons acheté avec mon compagnon il ya un an, depuis maintenant une semaine il fait des crises de convulsion. Lors de la première crise dimanche dernier, nous l'avons immédiatement amené en urgence aux vétérinaire… Après quelques examens rapide, le vétérinaire en a conclu qu'il allait parfaitement bien, pas de fièvre, il était en pleine forme 15minute après sa crise. La véterinaire d'urgence par précaution à mis notre lapinou sous antibiotique pendant une semaine, et ne connaissant pas vraiment la cause de ses convulsion la mis sous anti- parasitaire. Ce soir avec mon compagnon nous avons arrété l'antibiotique comme demandez, une heure après notre lapin à fait une crise de convulsion exactement comme la premiere ( basculement vers l'arrière, avec spasme et contraction des pattes avant, et trouble de la vue, spasme aux niveaux des oreilles aussi) comme je l'ai fait la première fois, je l'ai immobilisé pour pas qu'il ce fasse mal et je l'ai mis dans le noir avec moi en attendant que la crise passe, une fois les convulsions fini, j'ai attendu en le rassurant que l'ouie et la vue reviennent complétement. J'ai donc rappelez la vétérinaire qui nous a orientez vers un proffessionnel des nacs, cependant cela est une vrai torture de voir notre animal en detresse, alors j'aimerais savoir si d'autre personne ont eu les mêmes soucis avec leur lapins et à quoi cela était du ?

    Réponse du vétérinaire expert :
    Chez le lapin, les crises convulsives peuvent être une manifestation d’une méningite/encéphalite infectieuse due à un protozoaire parasite nommé Encephalitozoon cuniculi (cause intracrânienne), mais peuvent aussi être consécutives à des troubles extra crâniens, tels qu’une affection hépatique (hépatite ou lipidose correspondant à une accumulation anormale de lipides dans le foie) car l’épilepsie primaire (ou essentielle) est très rare chez les lapins. Les manifestations épileptiformes sont donc presque toujours secondaires à une affection ou un trouble primaire et sont généralement un signe clinique parmi d’autres. Souvent, les autres symptômes sont permanents et sont donc observables en dehors des périodes de crise épileptiforme. Nous vous souhaitons beaucoup de courage et ne perdez pas espoir, la consultation chez le spécialiste permettra sans doute de déterminer l'origine exacte des crises de votre compagnon.
  • Question envoyée par Diane - 27/01/2020

    Bonjour, mon chien Ralf fait des crises, nous sommes allés voir le vétérinaire. Il a maintenant des médicaments. On nous a suggéré la nourriture Neurocare, mais elle est très chère. Qu'est-ce qu'on peut trouver la nourriture aussi bonne mais moins chère? De plus, pour calmer son anxiété pouvons-nous utiliser des huiles essentielles? Merci de répondre. Bonne journée

    Réponse du vétérinaire expert :
    La prise en compte de l'alimentation de l'animal épileptique est un élément important du bon contrôle de la maladie. La nourriture que vous présentez est effectivement spécialement formulée pour les troubles neurologiques et peut s'avérer une aide dans la prise en charge de l'épilepsie. Si il y a un frein économique vous pouvez retrouver dans notre rubrique alimentation des éléments de réponses pour vous aider à minimiser les coûts.
  • Question envoyée par Jade - 27/01/2020

    Bonjour, notre chaton de 5 mois est déclaré épileptique depuis 1 mois. Il est sout traitement Matin et soir. Cela marchait bien mais il a refait une vraie crise lundi dernier. Sinon aucune. Ses crises sont engendre quand il est calme par les petits bruits repetitifs surtout le tic tic de la chaudière qui s enclenche. Et depuis 1 semaine, il redevient sensible, des que le bruit apparaît il a une mydriase et des spasme sans perte de conscience. Je ne sait pas si il faut augmenter son traitement ou si cela est normal…

    Réponse du vétérinaire expert :
    Les convulsions provoquées par des stimuli auditifs chez le chat (Féline Audiogenic reflex seizures) ont été décrites dans la littérature scientifique. Une étude récente a démontré que le Lévétiracétam était supérieur au phénobarbital dans la gestion de ce problème. Dans la mesure du possible, il faut essayer d’identifier les sons déclencheurs (ce que vous avez fait) pour limiter l’exposition du chat à ces sons (ce qui n'est pas chose aisée). N'hésitez pas à en discuter avec votre vétérinaire il saura vous conseiller ou vous orienter vers un spécialiste en neurologie car une réapparition des symptômes même plus léger peut être signe d'une évolution de son affection et donc il faudra réévaluer l'efficacité du traitement.
  • Question envoyée par Amélie - 27/01/2020

    Bonjour, Dimanche dernier mon malamute de 2 ans a fait sa première crise d'épilepsie. J'appelle le véto en urgence et lui décris ce que je vois et là elle me dit que c'est effectivement une crise d'épilepsie. Je file en urgence au cabinet, elle lui fait une prise de sang, les résultats sont normaux. Elle me dit qu'il peut très bien ne jamais refaire de crise de sa vie, qu'il est peut-être épileptique et en fera d'autres ou alors qu'il peut s'agir d'une tumeur. Là le ciel me tombe sur la tête et je ne cesse d'y penser depuis, surtout qu'il a fait une seconde crise 5h plus tard… Selon vous dois-je aller faire un scanner pour écarter cette hypothèse de tumeur?

    Réponse du vétérinaire expert :
    Nous comprenons votre inquiétude, il est difficile de voir son animal convulser. Déterminer l'origine exacte des crises convulsives n'est pas chose aisée et il faut suivre une démarche diagnostique précise. Les examens complémentaires d'imagerie font partie de cette démarche et pourront vous rassurer afin d'exclure la possibilité d'une tumeur. Discutez en avec votre vétérinaire il saura vous rassurer et vous conseiller.
  • Question envoyée par Ludivine - 27/01/2020

    Bonjour, ma chatte de 9 ans 1/2 fait des crises d'épilepsie depuis environ 7ans. Au début, faisant 1 crise toutes les 4 – 6 semaines, le vétérinaire nous a dit qu'il n'y avait pas besoin de traitement si les crises n'augmentait pas en fréquence et qu'en plus,elle était jeune. Puis plus tard, les crises ont augmenté,avec une fréquence de 7 – 10 jours…j'en ai parlé à mon vétérinaire qui ne trouvait pas ça alarmant, du fait qu'elle vieillissait et qu'elle s'en remettais assez bien. Depuis hier, la fréquence de ses crises ne fait qu'augmenter (toutes les heures) et son plus intenses, elle a à peine le temps de s'en remettre qu'une autre se produit…pourquoi la fréquence augmente-t-elle si rapidement et soudainement ? Merci de votre retour.

    Réponse du vétérinaire expert :
    L'augmentation de la fréquence des crises et la mauvaise récupération de votre animal sont des signes d'évolution indéniable de son affection. La mise en place rapide d'un traitement antiépileptique doit se faire sans tarder afin d'essayer au mieux de juguler l'apparition des crises. Retournez au plus vite en consultation vétérinaire et exposez les faits, il sera le plus à même d'effectuer un diagnostic et vous proposera le traitement adapté à votre animal.
  • Question envoyée par Martine - 13/01/2020

    Bonsoir, 5 crises en une journée, doit on changé de traitement de doses ,le mois dernier idem. Merci pour vos réponses.

    Réponse du vétérinaire expert :
    Un cluster de crises (ou crises groupées) sur un chien de race fortement prédisposée comme le votre sont une manifestation malheureusement fréquente. On juge l'efficacité d'un traitement antiépileptique à la réduction de l’intensité, du nombre, de la durée, de la fréquence et de l'ampleur de la phase de récupération des crises. Une modification du traitement sera envisagée avec votre vétérinaire avec l'ajout d'autre molécules si besoin et après contrôle sanguin de la zone d'efficacité des médicaments et ajustement des posologies. La gestion de l’épilepsie des bergers australiens nécessite très souvent un suivi régulier. Seul votre vétérinaire sera à même de vous conseiller en matière d'évolution du traitement de votre animal.
1 2 3 45