Vos questions

actus_img_011

Nous sommes à votre écoute

Vous recherchez plus d'informations pour bien soigner votre animal de compagnie, contactez un de nos vétérinaires experts pour être rassuré. Utilisez cet espace pour poser vos questions, notre équipe vous répondra sous quelques jours. Pour toute urgence, contactez votre vétérinaire ou un service d'urgences vétérinaires. Pour rappel, ce site n'a pas vocation à remplacer une consultation vétérinaire, ni à émettre un quelconque jugement sur d'éventuels traitements. Votre vétérinaire reste votre meilleur conseiller. 
  • Question envoyée par Melanie - 31/07/2020

    Bonjour Mon chat est sous keppra depuis 2 semaine suite à des convulsions et myoclonies persistantes . Il a certainement une tumeur cerebrale d'après le vétérinaire mais je ne souhaite pas faire d'irm car il a 17 ans et est en insuffisance rénale terminale. Donc on a choisi un traitement de confort . Je lui donne 1/4 cp x2/j mais le pb est de lui donner les cp il les recrache sans cesse . Même pb avec ses autres traitements. Peut on donner la forme sirop aux chats ( sirop pour humain en pharmacie) ? Quelle podologie maximum peut on administrer par jour à un chat ? Merci pour vos réponses

    Réponse du vétérinaire expert :
    Nous comprenons votre situation difficile et sommes de tout cœur avec vous. Il est toujours peu aisé de faire avaler quoi que ce soit à un chat et c'est toujours un défi pour éviter qu'il ne recrache. Ceci est malheureusement renforcé par son insuffisance rénale qui doit surement aussi lui provoquer des régurgitations. Vous avez le choix de continuer les comprimés en les écrasant et les mélangeant à des substances appétissantes comme du yaourt, du jus de thon, du pâtée ou du miel. Ou alors vous pouvez opter pour la version liquide ce qui se fait assez souvent chez le chat dans la pratique quotidienne. Le lévétiracétam a une posologie de 20mg/kg 3 fois par jour en début de traitement et on peut trouver dans la littérature scientifique des doses allant jusqu'à 60mg/kg 3 fois par jour. Nous vous conseillons bien sûr d'en discuter avec votre vétérinaire avant d'initier tout augmentation posologique.
  • Question envoyée par Luana - 29/07/2020

    Bonjour, voilà mon chat âgé de 3 ans a disparus pendant 1 semaine en début d’année nous l’avons retrouvé mais ce n’était plus le même. Après 1 semaine d’hospitalisation les médecins mon informé de son épilepsie (après 5 crise à la maison en 24h et 3 grosse chez le vétérinaire) Aujourd’hui il est traité depuis bientôt 6 mois avec du pheno (un quart le soir un démis le matin) Mais là depuis 2 jours 15 min après avoir pris son cachet il devient différent il miole (Mon chat ne miole jamais) et se met demis couché cela dur 15 seconde à peine . Je sais que le vétérinaire m’a dit qu’il ferais sûrement 1 ou deux crise de temps en temps mais là c’est après chaque médicament … J’ai rdv demain après-midi au vétérinaire. Merci de votre réponse Bonne fin de semaine à vous

    Réponse du vétérinaire expert :
    Il est difficile de conclure sur les symptômes évoqués. N'hésitez pas à le filmer pendant cet épisode et à le montrer à votre vétérinaire. Le fait que cet événement se produise toujours post ingestion du comprimé peut être en faveur d'un effet indésirable mais le délai est trop court car la molécule n'a pas le temps d'être absorbée. Il y a peut être une gêne voire une douleur à l'ingestion ou un trouble digestif qui provoque ce phénomène. Cela peut aussi s'avérer être comportemental. La consultation devrait pouvoir apporter certains éléments pour en déterminer l'origine.
  • Question envoyée par Jean Philippe - 24/07/2020

    Bonjour mon chien âgé de 10ans il y a deux moi je les amener passer un IRM dans une clinique vétérinaire car il ferait des crises convulsive il lui on trouver une tumeur au cerveau, il a était sous traitement k…. Jetait assez content car le traitement avait l'aire de marché et la ya 4 jours il me refait des crises beaucoup plus violente comme a foncé contre le mur je pense pas qu'il et vue le mur après il se met sur le dos tout en convulcen il cour dans le vide fait c'est besoin en même temps et sa dur plus de dix minutes il fait une crise toute les 4h Je me demande si sa vaut le coup d'essayer un autre traitement ou si le mieux c pas de lui stoppé c'est souffrance définitivement car il soufre j'en suis sûr j'en d'or plus la nuit je reste à son chevet même si je c'est que sa changera rien !

    Réponse du vétérinaire expert :
    Nous comprenons votre désarroi dans cette situation difficile. Le but du traitement anti épileptique est d'endiguer au maximum les crises mais il ne peut pas totalement les supprimer et ce d'autant plus que c'est la tumeur qui est la cause de cette épilepsie structurelle. Cette molécule peut encore est augmentée en dosage afin d'espérer une meilleure efficacité et lui éviter au maximum les épisodes convulsifs; il faut aussi que votre chien soit d'un comportement normal entre les crises. Si malgré tout, il ne parvient pas à retrouver malheureusement une vie avec un bien être suffisant, la seule solution sera de le laisser partir. C'est un dur choix et votre vétérinaire qui vous connait vous et votre compagnon à quatre pattes, sera probablement d'une aide précieuse. N'hésitez pas à lui en parler.
  • Question envoyée par Laura - 17/07/2020

    Bonjour,mon chihuahua de 4 ans présente des crises d epilepsie depuis maintenant 1 an et demi ,suite un shunt au foi.son shunt a été fermé ,mais depuis subsiste des crises d epilepsie. On est sur des crises de grand mal ,mais sur des crises de petit mal ( il court et fonce dans les murs, crise de la face ) ca peut allez de 2 à ³ par 24h à 10 ou 12 par 24h. C'est très aléatoire. Il a déjà été sous crisax ,phenobarbital , pexion .. en ce moment il est sous bromure et keppra (médicament humain) , cest ce qui marche le mieu sur lui. Il est en hypothyroidie depuis 4 mois ,que l'on arrive pas a régler et donc en surpoids.. Auriez vous d autres médicaments à lui essayer ? Je désespère vraiment il peut allez "bien " pendant 2 ou 3 jours et être au plus mal les 3 jours qui suivent . Il a une alimentation spécialisée pour son foi . C'est très difficile à certains moments,surtout la nuit. Merci d'avance pour vos conseils .

    Réponse du vétérinaire expert :
    Malheureusement sur la cas de votre petit compagnon, l'intégralité des options thérapeutiques envisageables chez le chien ont été essayées. Il faut alors s'armer d'une grande patience et réévaluer l'efficacité du traitement de façon régulière avec votre vétérinaire et augmenter les dosages de ces 2 molécules pour arriver à leur maximum d'efficacité et ceci de façon la plus progressive possible. Vous avez déjà fait de nombreux essais dans ce court délai de 1 an et demi et il va falloir laisser le temps au bromure de potassium de se stabiliser au niveau sanguin ce qui prend au minimum 2 mois. Son hypothyroïdie, si elle est confirmée par des dosages de TSH (et non une simple T4 basse par l'usage du phénobarbital) devrait se stabiliser au fur et à mesure d'un traitement à la Lévothyroxine mais ceci peut aussi prendre plusieurs mois avant d'arriver à une efficacité probante. Nous comprenons votre inquiétude dans votre situation mais il ne faut pas perdre espoir et envisager un suivi le plus régulier possible chez un neurologue qui saura au mieux vous conseiller et vous fixer des objectifs concrets et réalistes à atteindre dans le traitement de votre Chihuahua. Courage
  • Question envoyée par Tiffany - 17/07/2020

    Bonsoir, Je me permets de vous contacter afin de vous demander votre avis. Mon chien de 11 ans fait de plus en plus souvent des crises épileptiformes. Lors de ses crises précédentes, il était hagard, marchait partout, avait l'air de ne plus entendre ni voir. Il a fait ses premières crises en juin 2017. À ce moment là, il était également très essoufflé. Suite à une prise de sang, nous avons découvert qu'il avait une infection. Il a donc pris des antibiotiques et n'a plus fait de crise jusqu'en juillet 2018. À partir de là, il en faisait une tous les 2 voire 4 mois. Mais depuis mi-avril, ses crises sont devenues différentes. Il reçoit comme des coups d'électricité dans tout le corps mais reste bien conscient lorsqu'on lui parle et nous regarde bien. Il fait ce genre de crise plusieurs fois par mois (2 fois en avril, 3 fois en mai, 2 fois en juin et déjà 3 fois ce mois-ci). Nous avons été voir notre vétérinaire plusieurs fois dont la dernière fin mai, mais il nous dit de ne pas s'inquiéter tant qu'il ne perd pas conscience et que les crises ne durent pas trop longtemps. Il a depuis pris sa retraite. Je suis donc un peu perdue car je ne sais pas s'il serait préférable de commencer un traitement? J'ai vu qu'il existait des traitements homéopathiques mais j'ai peur que ce ne soit pas suffisant. Pensez-vous qu'il faudrait faire un scanner ou une IRM afin d'exclure un problème au niveau du cerveau? J'ai très peur de devoir l'endormir étant donné qu'il s'agit d'un pekinois et de son âge. Il a également un souffle au cœur et après échographie, aucun traitement n'est nécessaire à ce jour. À part ça, il ne fait pas du tout son âge et est en pleine forme. Merci d'avance pour votre aide, Tiffany

    Réponse du vétérinaire expert :
    Les symptômes que vous décrivez peuvent ressembler effectivement à des crises épileptiformes partielles. La tendance actuelle est que si ces crises surviennent à une fréquence inférieure à un épisode tous les 6 mois, il est recommandé d'initier un traitement et ceci afin d'éviter une extension des foyers épileptogènes et un passage à des crises généralisées. Les traitements type phytothérapie ou homéopathie peuvent effectivement s'avérer parfois insuffisant pour contrôler la maladie et ils ne sont souvent que des traitements de soutien de la thérapeutique classique. Dans un monde idéal, l’imagerie en coupe (préférentiellement l’IRM) devrait être réalisée sur tout chien épileptique (après exclusion des causes sanguines) de façon à être certain de l’origine de cette épilepsie et ainsi pouvoir donner le bon traitement car compte tenu de l'âge de votre chien et du contexte d'apparition des crises, l'hypothèse d'une lésion cérébrale est plus importante. Mais vu son état cet examen n'est pas la priorité effectivement. N'hésitez pas à filmer ces épisodes et à les montrer au nouveau vétérinaire qui prendra en charge votre animal, il saura ainsi mieux vous conseiller.
  • Question envoyée par Lionel - 16/07/2020

    Bonjour En effet Nuggets 2ans1/2 fait dorénavant des crises (2 à 3 le même jour toutes les 3 semaines environ ) malgré son traitement administré par notre vétérinaire C’est véritablement anéantissant pour le maître !! Quelle désolation de voir cela sur son animal !! Quelle impuissance aussi A l’heure D’aujourd’hui et des progrès de la science comment se fait il qu’il n’existe tjrs pas de traitement « fiable » ?? C’est cela qui me consterne!! Voilà vous remerciant par avance de bien vouloir m’aider …. ou peut être me mettre en contact avec quelqu’un ou autre .. Merci merci bcp

    Réponse du vétérinaire expert :
    Nous comprenons votre frustration et votre inquiétude devant cette situation difficile, mais l'objectif zéro crise est malheureusement inatteignable le plus souvent et d'autant plus sur le berger australien qui présente fréquemment une épilepsie difficilement contrôlable. Fixez vous des objectifs à atteindre de fréquence de crises raisonnables comme un épisode tous les 1 à 2 mois avec un confort de vie acceptable. Ce n'est pas être résigné que d’accepter cela. Même en médecine humaine, les patients sont obligés de vivre avec ces épisodes de crises et la guérison est quasi illusoire. L'espoir thérapeutique réside dans la recherche génétique qui permettra d'identifier les gènes responsables et ainsi mettre en place une thérapie génique. Pour les éleveurs de berger Australien cela permettra ainsi de modifier leur schéma de sélection afin d'éliminer l'éventuelle mutation en cause. Parlez de vos inquiétudes avec votre vétérinaire, il vous écoutera et vous orientera sans doute vers un confrère spécialiste en neurologie qui pourra vous aider au mieux dans les choix thérapeutiques pour Nuggets.
  • Question envoyée par Azza - 15/07/2020

    Bonjour, mon chien est épileptique depuis bientôt un an. Il prend régulièrement (Tous les mois) comme antiparasitaire externe de l'AFOXOLANER. Il est actuellement en cours de modification de son traitement (Passage du phénobarbital à la Gabapentine), faut-il attendre pour le lui donner ou passer éventuellement à un antiparasitaire par voie externe? Merci d'avance pour votre réponse.

    Réponse du vétérinaire expert :
    Certaines molécules antiparasitaires comme par exemple le fluralaner (de la même famille que l'afoxalaner) sont à utiliser avec prudence chez les chiens souffrant d’épilepsie préexistante bien qu’il n’y ait, à ce jour, que peu d’interaction prouvée entre l’usage d’un antiparasitaire sur un animal épileptique et le déclenchement de la maladie chez celui ci. Des signes neurologiques (convulsions, ataxie et tremblements musculaires) ont été rapportés très rarement lors de son usage. Peu importe la voie d'administration de l'antiparasitaire, toutes ces molécules ne sont pas dépourvues d'effets indésirables neurologique de part leur propre mode d'action sur les parasites. Compte tenu que votre animal n’est pas bien stabilisé, il vaudrait mieux attendre qu’il soit stabilisé avant de la traiter sauf si la pression parasitaire environnementale est beaucoup trop importante. Auquel cas, il faudra juger de la valence bénéfices/risques.
  • Question envoyée par Azza - 15/07/2020

    Bonjour, mon chien est actuellement sous gabapentine (nouvellement introduite en monothérapie). Premièrement je voudrais savoir si ce médicament est sensible aux aliments salés (Fromage, charcuterie qui servent de récompense pour notre chien)? Et deuxièmement donner plusieurs compléments alimentaires en même temps (Huile de coco avec des sources d'oméga 3 associée à de la vitamine E) réputés bénéfiques pour l'épilepsie peut-il être néfaste ou au contraire c'est conseillé? Merci d'avance pour vos réponses.

    Réponse du vétérinaire expert :
    Le mode d'action exact de la gabapentine n'est pas connu. Elle est structurellement apparentée au neurotransmetteur GABA mais son mode d'action est différent de celui de plusieurs autres substances actives qui interagissent avec les synapses GABA-ergiques dont les barbituriques et les benzodiazépines. Elle intervient également sur l'excitabilité des neurones au niveau des canaux calciques voltage-dépendants membranaires en réduisant l'influx de calcium. Il faut donc avoir plus une attention sur les apports calciques lors de son usage plus que sur les apports sodiques. Mais l'usage des charcuteries devra quand même se limiter comme récompenses. L'hypervitaminose E n'est pas décrite chez le chien mais l'usage en trop grande quantité des acides gras peut provoquer des diarrhées et des crampes abdominales. Ils sont à utiliser avec modération pour conserver leurs bénéfices évidents en matière de gestion de l'épilepsie.
  • Question envoyée par Marie - 10/07/2020

    Bonjour mon chat est pris de crises épilepsie depuis bientôt une semaine Vu par mon vétérinaire Il me prescrit du ********* et d’autres me disent que le phénobarbital est mieux, je ne sais plus quoi penser Merci pour vos retours

    Réponse du vétérinaire expert :
    Faites confiance à votre vétérinaire pour le traitement de votre animal. L'antiépileptique qu'il vous a prescrit est une association de phénobarbital et de bromure de potassium. Chez le chat, il conviendra de surveiller l’absence d’apparition d'une toux ou de troubles respiratoires, auquel cas il faudra en parler à votre vétérinaire pour changer le traitement. L’observance du traitement est primordiale pour stabiliser l’épilepsie de votre animal.
  • Question envoyée par Azza - 09/07/2020

    Bonjour, notre chien est âgé de 2 ans, épileptique depuis 11 mois en cours d’équilibrage des doses de phénobarbital. On lui a changé son alimentation plusieurs fois: Au début on lui cuisinait ensuite on est passé aux croquettes. On en a essayé plusieurs. Il pèse 18kg (pois variant entre 17kg et 18kg500) malgré des doses adaptées mais avec une activité physique variable. Voici la composition des croquettes actuelles: Composition : protéines de volaille déshydratées, maïs, farine de maïs, farine de blé, graisses animales, blé, hydrolysat de protéines animales, pulpe de betterave, huile de poisson, huile de soja, levures et composants de levures, sels minéraux, hydrolysat de levure (source de manno-oligo-saccharides (0,05 %)). Additifs (au kg) : Additifs nutritionnels : Vitamine A : 12500 UI, Vitamine D3 : 800 UI, E1 (Fer) : 40 mg, E2 (Iode) : 4 mg, E4 (Cuivre) : 12 mg, E5 (Manganèse) : 52 mg, E6 (Zinc) : 126 mg, E8 (Sélénium) : 0,1 mg – Conservateurs – Antioxygènes. Constituants analytiques : Protéine : 25,0 % – Matières grasses brutes : 14,0 % – Cendres brutes : 6,1 % – Cellulose brute : 1,3 % – Au kg : Acides gras oméga 3 : 6,1 g dont EPA/DHA : 3,1 g. On lui donnait avec aussi de l’huile de saumon (flacon avec pression mais je viens de lire que c’était à éviter!) On voulait votre avis sur ces croquettes sachant qu’on n’a pas accès à des croquettes spéciales chien épileptique. Par ailleurs que pensez vous de l’ajout d’huile de coco et comment le donner. Je vous remercie d’avance pour votre réponse.

    Réponse du vétérinaire expert :
    En effet, l’adaptation de l’alimentation d’un animal épileptique est très importante, notamment pour prévenir certains effets secondaires comme la prise de poids liée à l’hyperphagie induite par les traitements antiépileptiques. Pour cela, il est conseillé de donner une alimentation hypocalorique permettant de donner des volumes suffisants, ce à quoi il est possible d’ajouter un complément de fibres sous forme de légumes à volonté, comme les courgettes ou les haricots verts chez les chiens. L’alimentation devra être riche en protéines pour optimiser la satiété et pauvre en lipides. Il est aussi possible d’humidifier les croquettes pour augmenter le volume de la ration. Cette dernière pourra aussi être fractionnée en au moins deux repas. Une supplémentation en oméga-3 (EPA et DHA) peut être bénéfique pour limiter la formation de médiateurs inflammatoires notamment au niveau du cerveau. En effet, les oméga-3 sont particulièrement sensibles à l’oxydation, c’est pourquoi il faut éviter les flacons-pompes. L’ajout d’acides gras à chaine moyenne (AGCM) issus de l’huile de coco peut aussi être intéressante. Ces AGCM fournissent des corps cétoniques utilisés par les neurones comme source d’énergie alternative au glucose. Cependant l’huile de coco et les AGCM purifiés retrouvés dans les croquettes formulées pour les chiens épileptiques peuvent provoquer des diarrhées et des crampes abdominales. Ils sont à utiliser avec modération.