Témoignages sur l’épilepsie du chat

  • Moi, mon border collie a commencé à faire des crises vers l’âge de 4 ans suite à une petite opération et a des vaccins de rappel! Il a bientôt 8 ans et est très actif. Il prend du XXX et depuis 10 mois à 1/2 comprimé matin et soir avec de l’oméga 3 ne faisait plus de crise. Depuis 2 semaines les crises ont recommencé et de différentes façons, 5 crises en 2 jours et en plus il a des moments d’absence, il salive beaucoup et mange beaucoup d’herbe comme si il ne digère pas bien! Il n’est plus capable de courir et de la difficulté à marcher, ces jambes de derrière n’ont plus de force et dort tout le temps, sinon fait de l’errance la nuit! On ne sait plus quoi faire, pas une belle vie pour lui, soit il est gelé avec le phénomène ou dors tout le temps! On doit le surveiller car n’est plus capable de descendre les marches pour aller à l’extérieur faire ses besoins!Françoise le 28/04/2021
  • Bonjour. Deux chats épileptiques. Un "vieux" chat récupéré mourant dans la rue il y a 5 ans. Soigné , il a récupéré peu à peu. Mais il fait de l'arthrose et aussi des crises d'épilepsie. Crises classiques allongé mouvements de tout le corps, bave, urine , et cris déchirants au bout de quelques minutes. La crise est stoppée net avec des plantes. Surtout la récupération est très rapide. Il se relève 5 minutes après , tout branlant , direction la gamelle et il dévore.Les plantes ne suffisaient plus depuis octobre, il a maintenant une autre plante à petites doses matin et soir, qui lui règle également les douleurs d'arthrose.Pour lui, je ne le touche pas, arrête tous les stimuli visuels et auditifs. Le second c'est un chaton retrouvé en décembre dans un fossé, 42° de température, 3 jours de coma , grosses crises d'épilepsie ensuite. Mis sous gros traitement qui n'empêchait pas totalement les crises. Avec l'avis d'un vétérinaire, on a arrêté cette molécule tout doucement . Depuis, deux crises : une "mini" avec machouillage dans le vide, absence. Une autre très grosse. Sans aucun stimulus il s'est transformé brutalement en balle tonique tressautant dans tous les sens. Obligée de le bloquer pour glisser les plantes dans la bouche contracturée. Arrêt des bruits lumière. Il est alors parti dans une course folle pendant une minute, puis s'est arrêté, direction la gamelle, il a dévoré. Vu son jeune âge (3 mois environ) je ne tiens pas à lui mettre une camisole chimique . Je veux pour lui une vraie vie de chaton. En clinique il était "mollasson", complètement shooté. Sans traitement, c'est un chaton qui découvre et joue comme tout chaton qui se respecte . Tant que je peux "maîtriser" les crises, les arrêter avec les plantes, et le laisser vivre "normalement, je le ferai. Le risque de crise non vue existe , certes, mais il existait aussi avec un traitement lourd matin et soir.Je n'ai pas de solution miracle .Muriel le 15/02/2021
  • Bonjour, je voulais témoigner sur ce qui vient de nous tomber dessus sans nous y attendre. Nous sommes complètement effondrés. Notre petite chatte âgée de 6 ans est décédée hier. Fin décembre, elle a commencé à changer de comportements et à baver. Je suis allée chez le vétérinaire qui m'a dit que c'était normal car il y avait le chat de mon fils qui était venu avec ses maîtres pour les fêtes. J'étais perplexe mais on fait confiance à son vétérinaire. En fait, cette semaine, elle a fait plusieurs crises d'épilepsies (ce qu'elle avait fait récemment que le vétérinaire n'avait pas diagnostiqué). elle est décédée ce vendredi. Il y a suspicion d'une tumeur au cerveau. soit ! ok ! peut-être que cela n'était pas guérissable mais nous aurions pu nous préparer à son départ et ma petite chatte aurait pu avoir une fin de vie de meilleure qualité. Donc, je conseille à tous de prendre plusieurs avis car vous connaissez vos animaux, pas les vétérinaires. Nous, nous allons "digérer" son départ brutal !Bianca le 11/01/2021
  • Bonjour chatte de 3 ans crises 4 fois par jour puis 1 fois par semaine puis 1 fois par mois aujourd'hui 1 fois ts les 4 Jrs après 3 traitements demain le 16 déc rdv veto pour un autre traitement, quand il y a crise toujours quand elle dort je l'attrape l'a maintien en PLS (presque) et J'Attend la fin car si je l'a laissé elle se cogne et s'abîme les ongles, puis après je lui parle je l'a rassuré et lui montre sa caisse ses gamelles car elle ne reconnaît plus rien. Je ne vue plus je boss et j'ai qu'une envie c'est de rentrer pour être avec elle, et je l'aime trop comme ts les chats bon courage à vous,Valérie le 17/12/2020
  • Bonjour, je suis l’heureuse propriétaire de ma petite Muffin, chatte européenne qui sera âgée de 4 ans le 25 avril, elle a déclarée sa première crise l’année dernière en février 2019, et jusque là ça a été la seule, fin février elle a fait une nouvelle crise, assez forte; et a donc été placée sous traitement anti-épileptique. Une nouvelle crise est survenue ce mois de mars, il y a deux jours. Toujours les mêmes symptômes, juste avant sa crise cela commence par une « attaque de folie » elle saute, cours partout dans la maison en se cognant à tous les murs en hurlant de douleur, puis vient tout de suite après la crise où elle rampe jusque dans un coin puis se fige toute contractée et recroquevillée en tremblant, bavant, urinant, et en aillant énormément de mal à respirer.. Le vétérinaire nous a conseillé de ne pas trop la toucher lors de ces crises mais c’est extrêmement difficile de voir son petit compagnon souffrir autant et être impuissante.. Je me pose beaucoup de questions sur comment les éviter ou comment la rassurer car d’après le vétérinaire on ne peut pas faire grand chose.. Je ne veux pas que cela l’impacte dans sa vie au quotidien et surtout je tiens à faire tout mon possible pour l’aider au mieux.. Prenez soin de vous et vos petits compagnons, Élodie et MuffinElodie le 30/03/2020
  • Kenny est une femelle chat elle a 22 ans. 10 crises d'épilepsie en 4 ans sont provoquées par des bruits particuliers :métalliques (cuillère qui cogne contre une casserole) réveil qui sonne, sachet qui se froissé. Effectivement le vétérinaire a confirmé l'apparition des crises suite à ces bruits. Je n'ai pas souhaitée d'investigations, une anesthésie générale lui serait fatale. Elle n'a pas de traitement, j'ai juste changé ma manière d'utiliser tout ce qui pouvait provoquer les crises. Sinon elle va très bien hormis ces quelques crises que je gère maintenant avec beaucoup de calme. Par contre je la contient dans mes bras lors des crises quitte à être un peu griffée. C'est un déclenchement des crises un peu particulier mais bien existant. Aussi j'espère que mon témoignage pourrait vous être utile et repérer si votre animal est sensible à certains bruits qui déclenchent peut être une crise. Bon soin à vos zanimosValérie le 06/12/2019
  • Bonjour Sierra notre écaille de tortue vient d avoir sa troisième crise d épilepsie en deux ans. La première fois c était le jour de notre arrivée en vacances, la deuxième sept semaines après. Elle a eu un traitement pendant quelques jour. Le vétérinaire n a pas fait d examen. En ce moment elle a commencé un rhume alors elle a des inhalations. C est à base d huiles essentielles. Est-ce que c est cela qui lui a donné sa crise cette nuit ? Elle a été plus longue que les précédentes. Elle a eu ensuite 1/4 de cachet du médicament pendant 5 à 6 jours. Pas de chance son vétérinaire est en vacances. Il nous avait donné pour conseil de lui en donner aussi la veille et le jour de son voyage en cage pour nos vacances et elle n avait rien eu. J espere que nous n aurons pas à faire passer d IRM à notre chatte ; elle n a même pas 6 ans. Je suis de tout coeur avec ceux qui connaissent cette situation car il n y a pas que le fait de nettoyer après la crise, il y a aussi le état du chat ensuite. Elle pouvait tenir sur ses pattes, descendre l'escalier et miauler à la porte pour sortir et revenir sur le lit sans s installer réellement. Quand elle a commencé à vouloir se coucher contre moi et arreter de ronronner, j ai su qu elle avait retrouvé ses esprits et qu elle allait dormir à nouveau.V le 25/10/2019
  • Bonjour, Mon chat a 12 ans et ses crises d'épilepsie ont commencé à l'âge de 6 mois. C'est un chat de race et il s'agit d'une epilepsie idiopathique. Il faisait des crises grand mal et le vétérinaire après quelques tâtonnements a trouvé le bon dosage pour le traitement médicamenteux. Il n'a plus fait de crises pendant 9 ans. Malheureusement il y a 2 ans sont apparus des signes d'hépatotoxicité et nous avons tenté un sevrage sur 6 mois: les crises ont réapparu, il a donc fallu reprendre le traitement à dose diminuée ( avec une barbitémie insuffisante) mais les crises se sont raréfiées: 3 cette année. Mon chat mène la vie d'un chat normal: il joue,il râle pour manifester son désaccord, il grimpe sur les meubles, il court après les merles: bref un quotidien sans problème. Et cerise sur le gâteau il suffit que je lui présente son comprimé dans sa petite assiette pour qu'il le mange comme une friandise. Je ne sais pas si la maladie abrègera son espérance de vie mais pour l'instant il se porte très bien.Castafiore le 30/09/2019
  • Bonjour à tous. Je suis médecin et j'espère que ce témoignage pourra aider les personnes qui ont eu à gérer un chat épileptique. J'ai recueilli notre petite Zoé à l'âge de 5 mois, en septembre 2017. Elle avait été "offerte" à un Monsieur âgé qui était en très mauvaise santé. Il venait de déménager dans ma ville et s'était disputé avec le premier médecin-traitant qu'il avait choisi. J'arrive donc chez lui pour la première fois en juillet ou Août 2017 et je rencontre notre petite Zoé avec laquelle ce que l'on appelle "Love at first sight" se produit ! Immédiatement, cette petite boule de poils commence à me faire des niches, à jouer avec moi et à jouer à cache-cache dans les coussins du divan pendant que je rédige mes ordonnances. La santé de ce patient se dégrade sur tous les plans et je dois l'hospitaliser. Je lui demande ce qu'il va faire avec cette petite chatte et il me répond sans la moindre hésitation : "Je m'en fiche, on la mettra à la S.P.A et on la piquera !" J'ai dû ma faire violence pour ne pas lui dire que j'allais ré-ouvrir ma mallette et que c'est lui que j'allais piquer s'il continuait à proférer de pareilles horreurs ! Je lui propose alors d'héberger cette petite boule d'amour pendant son hospitalisation, ce qu'il accepte. Elle arrive donc chez nous en Septembre 2017 et, depuis,elle ne nous a plus quittés et nous avons vécu un bonheur total avec une petite chatte totalement exceptionnelle de gentillesse, d'espièglerie, d'intelligence, de joie de vivre et qui inventait elle-même des jeux interactifs à partager avec nous ("chat en papillote" quand elle se cachait sous mon drap d'examen et qu'il fallait que je l'emballe dedans pour jouer, "chat tressé" quand elle grimpait sur les barreaux de la chaise de cuisine et qu'elle s'y entortillait comme une liane, "cache-chat" quand elle nous attendait derrière un coin de mur et nous surprenait en sautant des quatre pattes vers nous quand nous passions, "balle au mur", "saute-mur", "chat ninja" et tant d'autres choses qui sont difficiles à croire pour qui ne les a pas vues ! Nous l'emmenions en vacances avec nous et elle se promenait en laisse comme un petit chien. Hélas, nos dernières vacances, d'il y a quelques jours, se sont dramatiquement abrégées : elle a commencé à faire des crises d'épilepsie (13 crises d'épilepsie "petit mal" et une crise "grand mal" sur moins de 24 heures et le vétérinaire n'a rien pu faire pour la sauver malgré une surveillance intensive. Elle allait avoir deux ans et demi et elle est, maintenant au paradis des chats. La rose que nous avons coupée et déposée sur sa tombe il y a trois jours ne se flétrit pas et le bouton qui est sur la même branche commence à éclore ! La douleur que nous éprouvons de cette perte, ma compagne et moi, est incommensurable !Gauthier le 12/09/2019
  • Bonjour, je viens apporter un message d'espoir concernant la guérison de l'épilepsie chez le chat. Mon chat faisait des crises d'épilepsie, il a failli mourir à plusieurs reprises, je vous passe les détails des examens et des drogues vétérinaires. Finalement, la solution était de ne lui donner à manger que de la viande fraîche bio. (J'ai essayé la viande bon marché mais ça ne marche pas, il faut de la viande bio). Ça fait maintenant un an que mon chat n'a plus eu de crise d'épilepsie, sans aucun traitement et il se porte comme un charme ! Gros bisous à tous, ChantalChantal le 15/07/2019