Témoignages sur l’épilepsie du chien

  • Mon chien Jamal, border-collie/Lab,je l'ai adopté il était bébé, un ptit chien discret, gêné et silencieux mais oh combien énergique. Jamal était plein de vie, toujours en train de jouer, courir ou fouiner. À l'âge de 6 ans, je le fit garder par mes parents pendant 5 mois, lors d'un voyage a l'étranger, je reviens 3 mois et repartis encore pour un 6mois. Durant ce deuxième voyage, mes parents m'annoncerent que Jamal avait fait 6 convulsions en 2 jours et étaient allé chez le vétérinaire. Il était maintenant rendu a prendre des médicament (Pheno). Quand je reveins, Jamal n'était plus lui-même, un chien trop tranquille, plus aussi énergique ou joueur… ce fut un choc pour moi, et je men voulu d'être parti si longtemps, javais l'impression que tout etait de ma faute… j'appris a vivre avec ce nouveau chien, que j'aimais autant sinon plus car cette maladie nous rapprocha malgré tout. Être a la maison pour lui donner ses medoc a 7h et 19h, l'apporter partout avec moi, acheter un camper pour pouvoir voyager avec lui a mes côté, il en a vu du pays ce ptit chien épileptique. Nous étions plus proche que jamais nous l'avons été! Au debut, apres la première prise de ses medoc, il a fait 3mois sans crises et apres Il faisait toujours 1 crise par mois, le veterinaire me faisait augmenter ses médicaments, mais rien ne changeait. Rendu au maximum de sa dose de pheno, on ajouta le bromur de potassium… ce medicament rendait mon chien paralysé des pattes postérieur, et il faisait toujours des crises, alors je pris la decision dy mettre fin et de conserver seulement le pheno. Plus le temps avançait plus il se mettait a faire plusieurs crises en une journée ou sur 2 jours… je consultat enfin une veterinaire ostéopathe, qui a reussi a faire diminuer ses crises un peu et qui me redonnait espoir. Toutes personnes ayant un chien epileptique savez a quel point cest difficile de voir son toutou faire une convulsion sans pouvoir faire quoi que ce soit d'autre que d'etre presente et de le calmer apres la crise… imaginez 4 a 6 fois de suite… j'étais toujours anxieuse a l'idée qu'il en fasse. Jamal a vecu jusqu'à presque 9ans, 2 ans et demi de vie épileptique. J'ai du prendre la plus difficile des decisions que jai pris de ma vie… Jamal avait fait 5 convulsions en 2 jours, et pendant la nuit suivante il se mit a en faire plusieurs rapprochées, et le matin après une crise a 5h il ne semblait plus rien voir… il marchait et foncait dans le murs… il en fit une autre a 6h, mais celle-ci était interminable… je ne savais plus quoi faire… j'essayais de lui injecté du Valium, mais le Valium ressorti.. je ne savais pas ce que j'avais fait de mal. J'etais seule et j'etais loin du veterinaire le plus proche, 3h30 de route de l'urgence et 2h de route d'un hopital veterinaire, qui ouvrait seulement a 9h. De 6h a 9h, il fit des convulsions sans arrêts. Et j'étais sans moyens, personne pour nous aider. A 9h, quand enfin les convulsion s'arreterent, Jamal était incapable de se levé, il ne voyait rien, il soufflait fort et saccadé, il avait toujours des petits spasmes comme des restants de crises. Je compris qu'il avait probablement des séquelles irréversibles. J'appella tous les veterinaires du coin, pour m'aider. Personne ne pouvait me prendre, a cause de la covid, aucun veterinaire ne voulait prendre un chien qui n'était pas client chez eux!!!!!! Personne pour m'aider. Vers 13h, le cas de Jamal ne s'était toujours pas amélioré, il était toujours dans un état de souffrance. Je cru alors que l'euthanasie était la seule option quil me restait… je recommençais donc a téléphoner les veterinaires pour leur supplié de l'euthanasier. Je trouvai enfin un veterinaire, comprehensif et humain, qui voulu m'aider. Jamal nous quitta vers 18h30, dans le calme et en ma presence chez le veterinaire. Une longue journee de souffrance pour lui et pour moi. Je me demande encore; est-ce que j'aurais pu faire quelque chose pour l'aider, aurais-je du attendre avant de l'euthanasier. Je me culpabilise sans arrêt et men veut énormément. Mais a ce moment, je ne voyait rien d'autre qui pouvait arrêter ses souffrances. Mon ptit chien, qui était plein de vie et heureux, je m'ennuie tellement de sa présence, cela crée un enorme vide en moi et jai de la misère a accepter son depart. Je t'aime Jamal, j'espère qu'un jour je serai capable de reapprendre a vivre sans toi a mes côtés.Catherine le 28/07/2021
  • Cannelle est partie le 04 mai, elle avait 13 ans et demi . Je ne comprends pas pourquoi, elle n'a jamais eu de problème de santé . Cannelle a fait ses rappels de vaccins au mois d'avril et le lendemain matin j'ai entendu des bruits sur le carrelage, elle tombait. Je suis vite allée vers elle, mon mari me disait qu'elle voulait se gratter à l'endroit du vaccin mais moi je savais que ce n'était pas normal et que quelque chose n'allait pas . Ensuite Cannelle marchait de travers et semblait toute perdue. Quelques jours après, de nouveau Cannelle refait pareille , je regarde sur internet et pense à des crises d'épilepsie. Et de nouveau encore une crise quelque jours plus tard . Prise de sang au vétérinaire ( taux élevé au niveau du foi ) et demande de filmer en cas de nouvelles crises . Nouvelles crises , on filme pour emmener la vidéo au plus vite mais le lendemain une crise le matin et l'après midi . Cette crise sera la dernière, je l'ai su tout de suite, elle était interminable , Cannelle se cognait partout, avec ma fille on ne savait plus quoi faire, on avait peur pour elle . Avec mon mari nous sommes partis en urgence au vétérinaire qui a calmé la crise mais hélas Cannelle avait fait une très grosse crise qui l'a fait énormément souffrir et avec comme conséquence des séquelles neurologiques . La décision de l'euthanasie est alors arrivée pour mettre fin à ses souffrances. Je me demande sans cesse si j'ai bien fait, si il ne fallait pas attendre, réfléchir et prendre la décision le lendemain . Mais savoir qu'elle souffrait , je ne voulais plus qu'elle ai mal et peut être qu'elle allait partir pendant la nuit sans que je sois avec elle . Cannelle me manque énormément. Je pense qu'elle savait qu'elle allait me quitter ( tout comme je le savais ) car les derniers jours, elle me suivait partout . Je t'aime ma CannelleNadège le 01/06/2021
  • Mon bébé carlin est arrivé à la maison le 23/12/20,depuis son arrivée il ne faisait que des sursaut dans son sommeil… Trouvant ça louche j ai pris rdv avec un véto pour le 6janvier16h, la veille mon chiot âge de 2mois1/2 m'a fait un 10aine de crises toute la nuit, ne sachant pas quoi faire, et étant panique g attendu le lendemain 13h pour l emmener au rdv véto, et là, mal reçu, soit disant c est du a des vers et si jamais il était épileptique fallait le ramener 😡, le soir Bim nouvelle crise X3 j appelle le véto de garde, toujours aussi paniquee en larme elle me reçoit, lui injecté du valium m explique les causes potentielles, les examens qu il faudra faire… Le lendemain direction la clinique pour un scanner,ponction LCR, il garde mon chiot, elle m appelle le soir du scanner en disant ça ne va pas, il est en dépression,ne mange plus, paralysé, hypothermie pronostic vital engagé…je file à la clinique le lendemain matin (1:30de route) mon bébé dans lez bras pendant 3h, je lui ai fait une promesse, jamais je ne ne l abandonnerais mais lui non plus n avait pas le droit de me laisser …bizarrement il a accepté de manger, et quand je suis partie a repris des forces, g pu le récupérer 2jourd plus tard, et il remarchait🥰… Traitement mis en place… Encore des crises …on augmentent, on est a 10crises partielles tous les soirs, PDs…consultation neuro =phenoleptil+ levetiracetam on est descendu actuellement à 2-3crises partielles de 3zecondez avec récupération immédiate chaque soirs… Rio a 6mois maintenant, j envie les chiens qui arrivent a avoir quelques jours, semaine,mois sans crises… Mais j ai un warrior, les traitements ne le shoote pas du tout, il est malgres ça en pleine forme (+ ataxie des 4membres,pb spatio) je lui demande juste de faire au moins 10ans avec moi, c est un amour, la.maladie nous gâche quelques moments mais ça nous a tellement rapprochés, Donc oui cette maladie chamboule tout le quotidien, les sorties, plus de grasse mat, un gouffre financier mais quand on aime on ne compte et il me le rend tellement bien … Bon courage a tous ceux confrontés à cett fichue maladiePauline le 11/05/2021
  • Bonjour, il y a 2 jours j'ai dit au-revoir à mon berger australien Largo de 5 ans. Il a commencé ses crises d'épilepsie à l'âge d'1 an. Il avait des crises tous les 15 jours et très violentes. Avec le vétérinaire nous avons essayé plusieurs traitement dont un qui avait bien fonctionné car ça faisait 6 mois qu'il n'avait pas fait de crise et puis dimanche c'est reparti avec des crises de plus en plus forte malgré l'injection de diazépam. Mardi après midi il a enchaîné les crises sans un moment de repos et il pleurait. C'est terrible d'entendre votre animal et être complètement démuni. A 3hrs du matin il s'est éteint. Moments très dur mais je l'ai vu tellement souffrir .,.. Son absence ne sera jamais comblée. Au-revoir mon bébé d'amour, la prunelle de mes yeux, tu seras toujours dans mon coeur.Florence le 02/02/2021
  • NalaNala… Elle s'appelait Nala, elle avait 10 ans, petite chienne très gentille qui ne vivait que pour me faire plaisir et m'aimer de tout son petit coeur … Elle nous a quitté hier… Elle faisait très peu de crises, peu être 2 par an… Mais celle ci a été fatal… Je l'ai retrouvé hier matin en rentrant du travail inerte et déjà raide dans son panier… Du vomi, des excréments, de l'urine.. Saignement au nez… Image terrifiante qui restera à jamais gravé dans ma tête… Elle manquera tellement à ma vie… Ma petite crotte comme je l'appelais… Je suis totalement perdu… Des remords.. Beaucoup de remords… Malheureusement je ne peux rien faire… Juste subir… Repose en paix ma crotte…. 😢David le 21/01/2021
  • J’ai récupéré Hateya une belle malamute de 5 ans chez une musher. ça été le coup de foudre et puis un mois après son adoption premières crises. Ne connaissant pas la maladie j’ai cru qu’elle était en train de mourir. Après plusieurs examen le couperet tombe : Hateya est épileptique. Un premier traitement la stabilise mais elle devient agressive, ne me reconnaît plus, ne dort plus et hurle toute la journée. On décide d’essayer un autre traitement. Je retrouve mon chien, quel bonheur. Mais au bout d’un mois de nouvelles crises apparaissent, on augmente le médicament, tout rentre dans l’ordre mais 3 semaines après, encore un épisode de crise dont la dernière qui dure plus d’une heure à deux heures du matin. La vétérinaire se déplace pour lui mettre du Valium en intraveineuse malgré sa crise partielle… on change le traitement. Pendant les 2/3 mois de confinement rien du tout, un bonheur. On fait la prise de sang pour le foie, tout est normal et le soir même épisode de crise… une deux trois quatre cinq et malgré le Valium elle n’est pas revenue. Son organisme s’habituait à tous les traitements…elle m’a regardé avec son regard rempli de tristesse et de lassitude, elle n’en pouvait plus, j’ai du la laisser partir et un morceau de mon coeur avec… C’est une maladie horrible qui détruit le chien mais aussi son maître. Je ne sais pas si j’arriverai à m’en remettre un jour. Beaucoup de courage à toutes les personnes qui vivent avec un animal épileptique.Célia le 19/01/2021
  • AMY notre border collie qui allait avoir 12 ans épileptique depuis l'âge de 5 ans qui nous a fait 182 crises d'epilepsie en 7 ans est partie au paradis des chiens. un long voyage en voiture première crise le soir à l'hôtel, une crise cardiaque.? Non, 2 minutes plus tard elle était sur ses quatre pattes. on se rend chez le vétérinaire le couperet tombe notre chien est épileptique. On va voir plusieurs vétérinaire et spécialiste. premier traitement : Imépitoïne et bromure 3ans deuxième traitement : phénobarbital pendant un an cela fonctionne en 12 mois le médicament lui a rongé le foie 3e traitement : lévétiracétam associé à du bromure pendant ces 3 dernières années, tous des traitements lourds et on se retrouve toujours avec un chien goulu, fatigué, un peu zinzin mais enfin vivant. Enfin ça a été 7 ans de notre vie complètement dédié à notre chien se lever tous les jours à 7h du matin être à la maison tous les soirs à 19h pour lui donner ses médicaments plus de grasse matinée arrivé plus tard chez les amis s'arranger avec le travail parfois demandé aux parents de venir donner médicament, ne plus confier le chien pour les vacances en avion mais plutôt acheter une caravane pour qu'elle vienne avec nous… Ect.. Ect… Vivre avec un animal épileptique c'est vraiment beaucoup de concessions mais quelle expérience de vie notre chien nous a donné énormément en retour maintenant elle n'est plus là on s'en rend vraiment compte… Je souhaite beaucoup de courage et beaucoup de patience aux propriétaires de chiens épileptiques, votre compagnon vous le rendra toujours en amour….Benjamin le 07/01/2021
  • Suite au décès de mon labrador, je suis en détresse psychologique. Je vous explique ce qu'il s'est passé en espérant que certains d'entre vous vont pouvoir apporter d'autres expériences : Mon Labrador avait 14 ans et 2 mois. Il faisait des crises d'épilepsies qui duraient environ 5 minutes de temps en temps, une fois tous les trimestres je pense et dernièrement il n'en avait pas fait depuis longtemps. Il se remettait assez vite de ses crises, en 15 minutes il était debout. Il était 'en forme' même si son train arrière avait parfois du mal à suivre lors de promenade. Ce lundi 28 décembre, nous n'étions pas chez nous. En rentrant vers 18h00 nous l'avons retrouvé respirant très fort allongé sans bouger, crispé, avec un excrément à côté. Nous supposons qu'il a dû faire une crise. Je ne m'affole pas et pense qu'il va reprendre ses esprits comme habituellement. A 20 h 00, la situation n'a pas évolué, nous avons essayé de le déplacer pour le mettre dans la maison mais il a de suite pleuré, son oeil à tourner, et a fait pipi et caca. J'ai bien cru qu'il allait y passer. Nous avons pris la décision de le laisser au calme sans autre solution en ce dimanche soir et ne pouvant pas le déplacer. Le lendemain matin (lundi) sa respiration s'était calmée, il était moins crispé mais il ne bougeait pas ou très peu. Je ne sais pas si il a eu une autre crise dans la nuit. Il a brièvement levé la tête, il avait c'est vrai le regard dans le vide. Nous avions toujours peur de le déplacer après ce qu'il s'était passé la veille. Nous avons appeler deux vétérinaires, un qui nous dit qu'il fallait se débrouiller et l'autre nous a donné un rendez-vous l'après-midi. Très naïvement, je pensai vraiment qu'il allait se remettre, voyant en mon sens qu'il avait un peu récupéré pendant la nuit avec une respiration plus calme. Je me suis dit également, qu'un peu plus apaisé, il allait mieux supporter le trajet. J'étais loin d'imaginer ce qu'il allait se passer. J'ai fait aussi confiance au vétérinaire qui ne m'a pas demandé de le transporter en urgence. A 14 h 30, juste quand nous allions commence à le préparer pour le transporter chez le vétérinaire il a vomis, s'est mis à respirer fort, puis doucement avant de s'éteindre définitivement. Depuis, je ne dors plus, je m'en veux tellement de ne pas l'avoir apporté chez le vétérinaire dès le matin. Je m'en veux tellement pour lui. Je ne peux pas m'empêcher de penser que si je l'avais amener il serait encore là. De plus j'ai des articles sur l'épilepsie depuis et j'aurai bien compris qu'il fallait l'amener de suite et qu'il y avait la possibilité de le sauver. Depuis je cherche à avoir la réponse à cette question. Je me sens tellement coupable. La vétérinaire en question pense que mon chien était certainement déjà parti d'un point de vu cérébral et que le rendez eu lieu le matin ou l'après-midi n'aurait rien changé, à part l'accompagner dans sa fin de vie. D'un autre côté je me raccroche à cette réponse qui je l'espère n'est pas une réponse de complaisance. Je sais que si il s'en était sortie, il aurait un traitement à vie, un suivi régulier, il aurait peut être eu des séquelles ,j'aurai toujours était craintif en rentrant chez moi, il serait peut être parti à la prochaine crise qui pouvait avoir lieu le lendemain ou dans un an. Je me dit également que 14 ans est un bel âge pour un labrador, il a bien vécu, il était en forme, sans contrainte de traitement, sans souffrances. S'est finalement passé vite pour lui, nous ne l'avons pu trop vu vieillir. Il avait quelques grosseurs dont une au crâne (est-ce une tumeur qui lui a déclenché cette crise ?), et son arrière train lui jouait des tours il ne pouvait plus monter dans la voiture ou franchir plus de trois marches, il fallait le porter. Il avait 14 ans, s'était un labrador de 32 kg. Si des personnes ont vécu un peu la même chose ou m'indiquer ce que vous en pensez en toute franchise (est-ce de ma faute, est-ce que vous pensez qu'il s'en serait sorti ?) cela serait superLudovic le 04/01/2021
  • Ce soir, j'ai le coeur lourd. Depuis 9 mois, mon chien de 9 ans a des crises épileptiques traitées grâce à un traitement. Ce dernier l'a complètement transformé, je ne reconnaissais plus mon chien. C'était diffile. Avec le temps, il a repris des forces et a fini par devenir résistant au traitement. Désormais, les crises s'enchaînent malgré les médicaments. Je suis impuissante pour soulager ses crises. Je ne peux qu'être présente à ses côtes et attendre… Ses jours sont comptés, cette maladie, c'est vivre avec une épée de Damoclès sur la tête.Anna le 02/12/2020
  • Mon chien a commencé à faire des crises épilepsie des l âge de 2 ans Sous traitement et ce mardi il m a Fait des crises sans arrêt il a eu valium rectal sans arrêt crise Sous perf il avait été admis aux urgences et il vient de décéder hier matin les crises épilepsie me l ont emporté je pensais que l épilepsie ne tuait pas c est faux les crises à répétition tue votre chien l irm montrer un cerveau tout enflammé du au fait que les crises ne s arrêtaient pas L épilepsie bien géré peut tuer votre chien car il avait eu des prises de sang pour son traitement Tout était correct jusqu’à cette semaine qu il. Recommence et il ne s est jamais arrêté l épilepsie tué votre chienMarie-Françoise le 30/11/2020
1 2 3 12