Stéphanie C.

reponse2

Votre chienne souffre d’une épilepsie secondaire (encore appelée « épilepsie structurelle »), d’origine intracrânienne. L’épilepsie primaire (encore appelée « épilepsie essentielle » ou « épilepsie idiopathique ») est une épilepsie pour laquelle on ignore la cause : il n’y a pas d’anomalie à l’IRM ou au scan, ni à la ponction de LCR. Dans ce cas, hormis les crises convulsives, l’animal est en parfaite santé. Les examens d’imagerie cérébrale et ponction de LCR ont révélé des anomalies chez votre chienne et ont conduit au diagnostic d’une inflammation cérébrale (méningoencéphalite). Les crises convulsives sont effectivement un symptôme de cette maladie. D’autres symptômes peuvent également être présents. Pour plus d’information sur les types d’épilepsie, vous pouvez consulter notre article « D’où vient l’épilepsie du chien ?« , la partie épilepsie structurelle est celle qui correspond à votre chienne. Concernant le traitement, parlez-en avec votre vétérinaire pour voir s’il est possible de réduire un peu les doses. En revanche, ne prenez jamais seule initiative d’arrêter ou de changer le traitement car les molécules utilisées ne doivent pas être arrêtées brutalement.