Vos questions

actus_img_011

Nous sommes à votre écoute

Vous recherchez plus d'informations pour bien soigner votre animal de compagnie, contactez un de nos vétérinaires experts pour être rassuré. Utilisez cet espace pour poser vos questions, notre équipe vous répondra sous quelques jours. Pour toute urgence, contactez votre vétérinaire ou un service d'urgences vétérinaires. Pour rappel, ce site n'a pas vocation à remplacer une consultation vétérinaire, ni à émettre un quelconque jugement sur d'éventuels traitements. Votre vétérinaire reste votre meilleur conseiller. 
  • Question envoyée par Claude - 06/07/2021

    Quelle est la différence entre les traitements , pour l’épilepsie ? Lequel est le plus efficace?

    Réponse du vétérinaire expert :
    Les traitements cités sont deux spécialités à base de phénobarbital avec des dosages différentes que votre vétérinaire adaptera en fonction de votre animal. Ces médicaments ont tous deux une autorisation de mise sur le marché pour la prévention des crises d’épilepsie chez le chien.
  • Question envoyée par Armelle - 06/07/2021

    Ma chienne dev6,5 ans est traitée pour de l'épilepsie essentielle depuis 5 jours. Outre les effets que vous décrivez très bien, elle est devenue incontinent, et fait ses pipis et cacas partout, bien qu'elle ait toujours été sortie à heures fixes 3 fois à minima/ jour. Elle ne tient pas en place et ne dort que très peu. Ces effets vont-ils passer avec le temps ? Comment faire pour qu'elle fasse ses besoins à un endroit fixe ? Merci par avance de votre aide

    Réponse du vétérinaire expert :
    La mise en place des traitements antiépileptiques peut en effet s’accompagner d’effets secondaires qui, le plus souvent, rétrocèdent avec le temps (compter 15 jours à 1 mois en général). Parmi ces effets, on retrouve l’augmentation de la prise de boisson et des émissions d’urine. Des diarrhées et des vomissements sont aussi rapportés dans de rares cas. Par ailleurs, certains animaux peuvent présenter une hyperexcitabilité paradoxale, en particulier au début d’un premier traitement. Nous vous invitons à contacter votre vétérinaire afin de lui rapporter les effets secondaires observés et de s’assurer que votre chien tolère bien son traitement. Une déclaration de pharmacovigilance est aussi recommandée auprès du laboratoire commercialisant le traitement antiépileptique utilisé et ceci afin de permettre aux instances réglementaires de suivre la fréquence d’apparition des effets secondaires. Votre vétérinaire vous expliquera la conduite à tenir et pourra compléter nos conseils du type augmenter la fréquence des sorties, sortir votre animal après chaque repas et après chaque période de sommeil, l’encourager à faire ses besoins à ce moment-là...  L’initiation du traitement n’est pas toujours une période facile, ne perdez pas espoir et restez bien en contact de votre vétérinaire qui reste votre meilleur conseiller.
  • Question envoyée par Florian - 28/06/2021

    Bonjour, ma chienne (husky de siberie) agée de 7 mois en est à sa deuxième crise d'épilepsie, la première et la deuxième espacées de 1 mois. Notre Veterinaire nous a demandé de voir un spécialiste, nous avons pris rdv mais je dois dire que nous angoissons un peu. Peut on déjà conclure que notre chienne est épileptique étant donné le délai entre les deux crises ?

    Réponse du vétérinaire expert :
    Il existe 3 grands types d’épilepsie différenciés par leur origine :
    • L’épilepsie réactive : l’épilepsie de l’animal est secondaire soit à une intoxication (ingestion d’un produit toxique tel que l’anti-limaces, le chocolat, l’ibuprofène…) soit à une anomalie sanguine pouvant être secondaire au dysfonctionnement d’un autre organe que le cerveau (par exemple le foie).
    • L’épilepsie structurale : secondaire à une lésion dans le cerveau (malformation du cerveau, inflammation (méningite / méningo-encéphalite), masse (abcès, tumeur cérébrale), etc…
    • L’épilepsie idiopathique : dans ce cas, il s’agit d’une épilepsie « tout-court », autrement dit, il n’y a pas de cause identifiée par un examen précis. Son diagnostic est établi par exclusion des deux premières causes. Cette forme d’épilepsie peut avoir une origine génétique et l’animal est complètement normal entre les phases de crises
    Les Husky font partie des races prédisposées à l’épilepsie idiopathique. Le vétérinaire spécialiste que vous allez consulter sera en mesure de répondre à toutes vos questions et effectuera les examens nécessaires afin de déterminer l’origine des crises et décidera si besoin de la mise en place d’un traitement. Retrouvez notre article complet sur le sujet : D’où vient l’épilepsie du chien ? http://www.mon-animal-epileptique.fr/lepilepsie-du-chien/origines-et-symptomes-de-lepilepsie-canine/dou-vient-lepilepsie-du-chien/
  • Question envoyée par Corinne - 25/06/2021

    Bonjour ma petite chienne de 6 ans a fait de grosses crises d'épilepsies. 5 an 6 heures. Depuis elle est sous xxx. Mon problème s'est qu'aujourd'hui elle boit énormément et a pris énormément de poids au point à être complètement essoufflée. Y a t'il à s'inquiéter de cette soif et de se poids ? Y a t'il un traitement homéopathique qui pourrait être aussi efficace ?

    Réponse du vétérinaire expert :
    Les traitements peuvent s’accompagner d’effets secondaires. En début de traitement, il est possible d’observer une augmentation de la prise de boisson et de l’appétit. L’augmentation de l’appétit peut aussi s’accompagner d’une prise de poids, auquel cas une adaptation de l’alimentation peut être conseillée. Au vu des effets secondaires rapportés et de l’essoufflement, nous vous invitions à contacter votre vétérinaire pour le tenir informé et effectuer un contrôle ainsi qu’à remplir le formulaire de pharmacovigilance qui vous a été envoyé afin de permettre aux instances réglementaires de suivre la fréquence d’apparition des effets secondaires. Les traitements homéopathiques ne remplacent pas les traitements médicamenteux.
  • Question envoyée par Christelle - 24/06/2021

    Si malgré le traitement, le contrôle des crises n’est pas satisfaisant, la première chose à faire est d’en parler à votre vétérinaire. Trouver le bon traitement au bon dosage peut prendre un certain temps et nécessite parfois plusieurs ajustements. Votre vétérinaire vous proposera sûrement de contrôler le dosage sanguin en phénobarbital afin de s’assurer que […]

    Réponse du vétérinaire expert :
    Si malgré le traitement, le contrôle des crises n’est pas satisfaisant, la première chose à faire est d’en parler à votre vétérinaire. Trouver le bon traitement au bon dosage peut prendre un certain temps et nécessite parfois plusieurs ajustements. Votre vétérinaire vous proposera sûrement de contrôler le dosage sanguin en phénobarbital afin de s’assurer que votre chien se situe dans l’intervalle thérapeutique. Par ailleurs, les traitements antiépileptiques ont tendance à augmenter l’appétit ce qui peut expliquer une prise de poids, c’est un élément qui sera également à vérifier car cela peut expliquer une baisse d’efficacité du traitement. Si jamais il s’avère que la monothérapie au phénobarbital n’est pas suffisante (épilepsie réfractaire au traitement), votre vétérinaire pourra aussi vous proposer de passer en bithérapie en ajoutant une deuxième molécule antiépileptique (bromure de potassium par exemple). Enfin, si vous souhaitez consulter un vétérinaire neurologue, parlez-en de même dans un premier temps à votre vétérinaire généraliste qui pourra vous conseiller au mieux et s’il juge que c’est utile sera en mesure de vous référer dans les meilleures conditions. Nous vous souhaitons bon courage et ne perdez surtout pas espoir.
  • Question envoyée par Marion - 14/06/2021

    Ma chatte de 5 ans a été diagnostiquée épileptique en mai 2019. Elle n'a fait que 3 crises, mais plus rien depuis son traitement au phénobarbital. A cette époque, j'avais changé de marque de croquettes qui se sont avérées toxiques pour les animaux d'autres personnes (bcp de témoignages). Je me demandais donc si c'était possible que l'épilepsie soit venue de là. Et dans ce cas, comme j'ai changé de croquettes, serait il donc possible que l'épilepsie ait disparu ? Donc, le traitement pourrait donc être arrêté… Aucun examen approfondi n'a été fait pour connaître la cause de cette épilepsie. Juste une mise en place d'un traitement et d'un suivi semestriel sanguin.

    Réponse du vétérinaire expert :
    Tout décision de modification de traitement doit être prise en concertation avec votre vétérinaire. Si les croquettes utilisées avaient eu un effet toxique sur votre animal, on aurait à priori pu s’attendre à d’autres signes cliniques ou neurologiques que les crises convulsives. En cas d’épilepsie contrôlée depuis plus d’un an, certains vétérinaires envisagent parfois un servrage du traitement très progressif sur plusieurs mois (en cas d’épilepsie idiopathique) mais cette approche ne fait pas l’unanimité. D’autres spécialistes estiment qu’en l’absence d’apparition d’effets secondaires ingérables, il est souhaitable de traiter à vie l’animal au risque de voir réapparaître de nouvelles crises. Nous vous invitions donc à en discuter avec votre vétérinaire qui connaît le mieux votre chat et à lire notre article sur le sujet pour plus d’informations : Est-il possible d’arrêter le traitement ? http://www.mon-animal-epileptique.fr/lepilepsie-du-chien/traitement-des-chiens-epileptiques/est-il-possible-darreter-le-traitement/
  • Question envoyée par Nadine - 09/06/2021

    Ma chatte de 10 ans vient de faire 2 crises en moins,de 6 mois toujours pendant son sommeil elle se lève brusquement saute en l'air retombe au sol convulse en bavant pendant 1 à 1 mn 30 puis se réveille completement perdue miaule pendant 10 mn et se jette sur sa gamelle Question un surpoid peut il être la cause de ces crises ou du moins les aggraver autre chose elle a une anomalie à un oeil que son vétérinaire n'a pu diagnostiquer l'enveloppe externe la partie translucide s'est teintée de petits points noir bruns minuscules sur la partie basse soit à peu près la moitie de l'oeil traités avec une crème ophtalmique en régression et de reprogression à l'arrêt du traitement ceci n'a pas gêné ma puce Durand quelques mois puis quelques jours avant sa première crise elle a fait une conjectivite à cet oeil que j'ai soigne avec une crème et depuis elle parait gênée elle le ferme à moitié a la lumière et au réveil donc je ne sais plus quoi penser surpoid diabète sucré parasites ou autre dans oeil Je vais l'emmener faire un bilan sanguin pour voir si elle n'a pas un problème métabolique et je modifie son alimentation afin qu'elle perde du poids mais son oeil ? Si vous avez des suggestions je suis preneuse merci d'avance

    Réponse du vétérinaire expert :
    Les crises convulsives ont 3 origines principales :
    • L’épilepsie réactive : l’épilepsie de l’animal est secondaire soit à une intoxication, soit à une anomalie sanguine pouvant être secondaire au dysfonctionnement d’un autre organe que le cerveau (par exemple le foie).
    • L’épilepsie structurale : secondaire à une lésion dans le cerveau (malformation du cerveau, inflammation (méningite / méningo-encéphalite), masse (abcès, tumeur cérébrale), etc…
    • L’épilepsie idiopathique : dans ce cas, il s’agit d’une épilepsie « tout-court », autrement dit, il n’y a pas de cause identifiée par un examen précis. Son diagnostic est établi par exclusion des deux premières causes. Dans ce cas l’âge moyen d’apparition se situe entre 3 et 8 ans.
    L’examen clinique, neurologique et un bilan sanguin complet par votre vétérinaire sont en effet les premiers examens conseillés afin de comprendre l’origine de ces crises convulsives et de décider si besoin de la mise en place d’un traitement. Retrouvez notre article sur les origines de l’épilepsie du chat ici : http://www.mon-animal-epileptique.fr/lepilepsie-du-chat/origines-et-symptomes-de-lepilepsie-feline/quelles-sont-les-origines-de-lepilepsie-du-chat/
  • Question envoyée par Alberto - 09/06/2021

    Bonjour, connaissez vous un effet délétère suite à une bithérapie Phénobarbital ? La phénobarbitalémie reste autour des 27 et les paramètres hépatiques sont dans les valeurs normales sauf… les PAL qui sont systématiquement autour des 800. Je m'inquiète sur les conséquences de cette valeur élevée à long terme.

    Réponse du vétérinaire expert :
    Le phénobarbital est très souvent responsable d’une induction physiologique des enzymes hépatiques : augmentation des PAL (4 à 5 fois parfois) et parfois des ALAT. Ces taux peuvent témoigner de modifications non pathologiques, mais pourraient également représenter des signes d'hépatotoxicité. Aussi, en cas de suspicion d'hépatotoxicité, il est recommandé d'effectuer des bilans hépatiques. Une augmentation des enzymes hépatiques ne nécessite pas toujours de réduire la dose de phénobarbital si les concentrations sériques en acides biliaires demeurent dans l'intervalle physiologique. Dans votre cas, le suivi effectué par votre vétérinaire montre que les autres paramètres hépatiques ainsi que les acides biliaires sont dans les valeurs normales. Il est conseillé de contrôler régulièrement la fonction hépatique (tous les 6 à 12 mois). Continuez à bien suivre les conseils de votre vétérinaire. Une déclaration de pharmacovigilance est aussi recommandée auprès des laboratoires concernés.
  • Question envoyée par Sandra - 31/05/2021

    Puis-je donner des sardines en boîte à l'huile d'olive a mon berger australien ? Si oui, combien fois par semaine ?

    Réponse du vétérinaire expert :
    Les oméga-3 issus de la sardine peuvent avoir un réel bénéfice pour un chien épileptique (d'autant plus dans les situations multi-pathologiques). Cependant, il est aussi important de prendre en compte la teneur importante en sodium et en lipide (https://ciqual.anses.fr/#/aliments/26040/sardine-a-l'huile-d'olive-appertisee-egouttee). En effet, il est essentiel de faire attention à l'état corporel des animaux atteints d'épilepsie et le sodium peut déséquilibrer l'équilibre du traitement. Si en première intention apporter de la sardine à la ration est une bonne idée (appétence intéressante, apport de protéines de très bonne qualité et oméga-3 de type EPA et DHA), il est essentiel d'en discuter avec votre vétérinaire ou un vétérinaire spécialiste en nutrition afin qu'il adapte la ration (que ce soit une ration industrielle ou une ration cuisinée à la maison) de votre chien en prenant en compte l'apport de sardine en tant que friandise.
  • Question envoyée par Sandra - 31/05/2021

    Bonjour, je me permets de vous envoyer ce petit message car j’ai un berger australien qui me fait des crises d’épilepsie. Au niveau de l’alimentation je voulais savoir s’il fallait adapter des croquettes ou de la nourriture express a ses crises.

    Réponse du vétérinaire expert :
    Il peut en effet être intéressant d’adapter l’alimentation d’un animal souffrant d’épilepsie en complément de son traitement antiépileptique mais jamais sans transition (sur plusieurs jours) et toujours en concertation avec votre vétérinaire qui connaît le mieux votre animal. Les principales recommandations concernant l’alimentation sont :
    • La prévention de la prise de poids liée à l’augmentation de l’appétit associée parfois à la prise du traitement antiépileptique (aliment riche en protéines, pauvre en graisses, ajout de légumes type haricots verts ou courgettes afin d’augmenter la satiété mais sans faire prendre de poids à l’animal…) ;
    • Donner une alimentation stable en évitant les à-côtés car certains antiépileptiques sont sensibles aux variations en teneur de sel ;
    • Il est aussi possible de donner certains compléments alimentaires (oméga-3, huile de coco, vitamine B1 sont des éléments pouvant être bénéfiques pour le cerveau). Il existe aussi certaines gammes d’aliments que votre vétérinaire pourra vous recommander.
    N’hésitez pas à lire notre article sur le sujet : http://www.mon-animal-epileptique.fr/lepilepsie-du-chien/alimentation-du-chien-epileptique/quelle-alimentation-pour-le-chien-epileptique/