Les 3 règles incontournables du traitement

chien joueur2-177x278

Le traitement antiépileptique doit généralement être maintenu et réajusté tout au long de la vie de l’animal (cf. Démarche thérapeutique et suivi du traitement). Afin de permettre la meilleure qualité de vie possible au chien épileptique, trois règles sont à respecter :

Ne pas oublier de lui donner son traitement

Pour assurer un bon contrôle des crises, la concentration sanguine de l’antiépileptique doit rester stable. Oublier de donner son traitement à un chien épileptique conduira à une diminution de la concentration sanguine et favorisera la réapparition des crises.

Respecter les doses prescrites

Respecter la posologie indiquée par le vétérinaire est indispensable pour contrôler les crises et minimiser les effets secondaires.

Ne jamais arrêter le traitement sans l’avis de votre vétérinaire

Seul le vétérinaire peut prendre la décision d’un arrêt du traitement sur un chien épileptique (cf. Est-il possible d’arrêter le traitement ?). En aucun cas le propriétaire ne doit changer ou arrêter le traitement de son propre chef, car les conséquences peuvent être désastreuses pour la santé de l’animal. Il est ainsi montré que l’arrêt du traitement antiépileptique ou une diminution à l’origine de concentrations sanguines trop faibles sont une cause fréquente d’apparition d’un état de mal épileptique (crises subintrantes ou status epilepticus) qui nécessite d’amener le chien chez le vétérinaire pour une prise en charge en urgence.

Grâce à son traitement antiépileptique, un chien peut mener une vie normale mais le propriétaire doit s’attendre à ce que quelques crises surviennent malgré tout de temps à autre. (cf. Démarche thérapeutique et suivi du traitement)