La crampe du Scottish Terrier

Small West Highland White Terrier - Westie, Westy Dog

Définition de la crampe du Scottish Terrier

La crampe du Scottish Terrier, aussi appelée Scotty cramp, est un trouble du système nerveux central qui concerne la plaque motrice des muscles (zone de jonction entre le système nerveux et le muscle permettant le passage de l’influx nerveux au muscle et ainsi sa contraction). Le stock de sérotonine semble vite s’épuiser lors d’effort physique prolongé ce qui provoque une excitation excessive des neurones médullaires conduisant à une contraction excessive des muscles.

L’emploi du terme de crampe n’est pas tout à fait adapté car il ne s’agit pas de réelles contractures musculaires douloureuses.

Une affection raciale rare

La crampe du Scottish Terrier est rare. Elle concerne plusieurs races : Scottish Terrier, Fox Terrier, Cairn Terrier, Norwich Terrier, Cavalier King Charles, Cocker et Dalmatien, sans prédisposition de sexe.

Cette affection est héréditaire (déterminisme génétique) et sa transmission est de type autosomique récessif. Il n’existe pas à ce jour de test génétique.

Signes cliniques de la crampe du Scottish Terrier

Les premières manifestations de la crampe du Scottish Terrier apparaissent en général entre 2 et 6 mois (jusqu’à 18 mois).

Les signes de cette affection sont assez faciles à reconnaître : les chiens sont tout à fait normaux au repos et après un exercice court. En revanche, suite à un effort plus long, une phase de forte excitation ou de stress intense on peut observer :

  • Une hypertonicité musculaire
  • Une raideur et une démarche anormale (des membres postérieurs notamment)
  • Une cambrure très marquée en région lombaire
  • La respiration peut être gênée
  • Il n’y a jamais de perte de conscience

Ces signes disparaissent après l’administration de molécules myorelaxantes ou spontanément au bout de quelques secondes à plusieurs minutes (parfois plus d’une demi-heure).

Dans certains cas, les symptômes peuvent être plus marqués : le chien peut se déplacer en faisant des bonds, son train arrière peut être projeté en l’air s’il cherche à courir… Dans de très rares cas l’atteinte est très sévère et le chien peut présenter une ataxie (difficulté de coordination de la démarche) permanente.

Lien vidéo :
https://www.youtube.com/watch?v=FEF7yP51Eyo

Traitement de la crampe du Scottish Terrier

Le traitement de la Scotty cramp passe par une modification de l’environnement et des habitudes de vie afin d’éviter aux maximum les crises : diminution des efforts et du stress. Le vétérinaire peut aussi mettre en place un traitement à base de molécules myorelaxantes, de vitamine E ou de médicament inhibiteur de la recapture de la sérotonine.

Pronostic et prévention de la crampe du Scottish Terrier

La crampe du Scottish Terrier peut être invalidante mais elle ne menace pas la vie du chien et n’est pas douloureuse.

Afin de prévenir cette maladie il est primordial de retirer les chiens qui en sont touchés de la reproduction.