Témoignages sur l’épilepsie du chat

  • Bonjour, Mon chat a 12 ans et ses crises d'épilepsie ont commencé à l'âge de 6 mois. C'est un chat de race et il s'agit d'une epilepsie idiopathique. Il faisait des crises grand mal et le vétérinaire après quelques tâtonnements a trouvé le bon dosage pour le traitement médicamenteux. Il n'a plus fait de crises pendant 9 ans. Malheureusement il y a 2 ans sont apparus des signes d'hépatotoxicité et nous avons tenté un sevrage sur 6 mois: les crises ont réapparu, il a donc fallu reprendre le traitement à dose diminuée ( avec une barbitémie insuffisante) mais les crises se sont raréfiées: 3 cette année. Mon chat mène la vie d'un chat normal: il joue,il râle pour manifester son désaccord, il grimpe sur les meubles, il court après les merles: bref un quotidien sans problème. Et cerise sur le gâteau il suffit que je lui présente son comprimé dans sa petite assiette pour qu'il le mange comme une friandise. Je ne sais pas si la maladie abrègera son espérance de vie mais pour l'instant il se porte très bien.Castafiore le 30/09/2019
  • Bonjour à tous. Je suis médecin et j'espère que ce témoignage pourra aider les personnes qui ont eu à gérer un chat épileptique. J'ai recueilli notre petite Zoé à l'âge de 5 mois, en septembre 2017. Elle avait été "offerte" à un Monsieur âgé qui était en très mauvaise santé. Il venait de déménager dans ma ville et s'était disputé avec le premier médecin-traitant qu'il avait choisi. J'arrive donc chez lui pour la première fois en juillet ou Août 2017 et je rencontre notre petite Zoé avec laquelle ce que l'on appelle "Love at first sight" se produit ! Immédiatement, cette petite boule de poils commence à me faire des niches, à jouer avec moi et à jouer à cache-cache dans les coussins du divan pendant que je rédige mes ordonnances. La santé de ce patient se dégrade sur tous les plans et je dois l'hospitaliser. Je lui demande ce qu'il va faire avec cette petite chatte et il me répond sans la moindre hésitation : "Je m'en fiche, on la mettra à la S.P.A et on la piquera !" J'ai dû ma faire violence pour ne pas lui dire que j'allais ré-ouvrir ma mallette et que c'est lui que j'allais piquer s'il continuait à proférer de pareilles horreurs ! Je lui propose alors d'héberger cette petite boule d'amour pendant son hospitalisation, ce qu'il accepte. Elle arrive donc chez nous en Septembre 2017 et, depuis,elle ne nous a plus quittés et nous avons vécu un bonheur total avec une petite chatte totalement exceptionnelle de gentillesse, d'espièglerie, d'intelligence, de joie de vivre et qui inventait elle-même des jeux interactifs à partager avec nous ("chat en papillote" quand elle se cachait sous mon drap d'examen et qu'il fallait que je l'emballe dedans pour jouer, "chat tressé" quand elle grimpait sur les barreaux de la chaise de cuisine et qu'elle s'y entortillait comme une liane, "cache-chat" quand elle nous attendait derrière un coin de mur et nous surprenait en sautant des quatre pattes vers nous quand nous passions, "balle au mur", "saute-mur", "chat ninja" et tant d'autres choses qui sont difficiles à croire pour qui ne les a pas vues ! Nous l'emmenions en vacances avec nous et elle se promenait en laisse comme un petit chien. Hélas, nos dernières vacances, d'il y a quelques jours, se sont dramatiquement abrégées : elle a commencé à faire des crises d'épilepsie (13 crises d'épilepsie "petit mal" et une crise "grand mal" sur moins de 24 heures et le vétérinaire n'a rien pu faire pour la sauver malgré une surveillance intensive. Elle allait avoir deux ans et demi et elle est, maintenant au paradis des chats. La rose que nous avons coupée et déposée sur sa tombe il y a trois jours ne se flétrit pas et le bouton qui est sur la même branche commence à éclore ! La douleur que nous éprouvons de cette perte, ma compagne et moi, est incommensurable !Gauthier le 12/09/2019
  • Bonjour, je viens apporter un message d'espoir concernant la guérison de l'épilepsie chez le chat. Mon chat faisait des crises d'épilepsie, il a failli mourir à plusieurs reprises, je vous passe les détails des examens et des drogues vétérinaires. Finalement, la solution était de ne lui donner à manger que de la viande fraîche bio. (J'ai essayé la viande bon marché mais ça ne marche pas, il faut de la viande bio). Ça fait maintenant un an que mon chat n'a plus eu de crise d'épilepsie, sans aucun traitement et il se porte comme un charme ! Gros bisous à tous, ChantalChantal le 15/07/2019
  • bonjour j'ai persane de 16 ans qui fait des crise depuis 2008 elle va pas mal A UNE VIE NORMALE de plus les crises sont plus rare cordialementChristiane le 18/06/2019
  • Bonjour, Il est quatre heures du matin et depuis une heure trente ma chate écaille de tortue convulse. Cela a commence donc a 1H30 par des soubresauts qui l ont jetée par terre . Je l ai remise sur le lit et la ont commences des convulsions violentes avec pédalage des pattes bave et claquements de mâchoires. Depuis maintenant une heure elle ne pédale plus mais elle respire difficilement avec une sorte de halètement et la bouche ouverte. Elle est âgée de 18 ans je vais devoir la faire euthanasier la mort dans l âme.Pierre le 03/06/2019
  • Nous avons eu 2 chats "Sacré de Birmanie" qui ont tous les deux eu de crises d'épilepsie. Ils n'étaient pas de la même famille. Le premier,âgé de 18 ans,a été carrément euthanasié par le vétérinaire ! Pour la deuxième, âgée de 15 ans, il a été prescrit un calmant très puissant qui la rend complètement amorphe et si faible qu'elle ne tient plus sur ses pattes et ne mange que très peu…Elle n'a pas repris de crise depuis, mais comme ses crises étaient déclenchées par le bruit répétitif des impulsions sur la télécommande de mon sommier électrique, je n'ose plus m'en servir en sa présence…J'ai eu une vingtaine de chats de races différentes : aucun n'a présenté ces problèmes…Lucienne le 29/05/2019
  • Bonjour a tous, j'adore les chats, aujourd'hui j'ai perdu une magnifique chatte écaille de tortue AVC et souffle au cœur, c'est très dure elle avait que 10ans, j'ai aussi une petite chatte de gouttière qui a 8 mois elle ne faut que des bêtises mais moi je trouve ça mignon et vendredi elle a fait des convulsions bave tremblement rapide donc je cherche pas a comprendre je vais au véto, rien de particulier on laisse passer un jour et le lendemain a 23h45 elle tombe de la table et convulse d'une force impressionnante, je l'ai maintenue avec douceur en attendant que la crise passe tremblement bave et les pattes qui pédalent, puis je suis restée calme et l'ai suivi partout car elle cherche un endroit pour se cacher ces pupilles sont dilatées, j'ai eu très peur et pas dormi mais quand elle reprends ces esprits elle joue comme ci de rien était et aujourd'hui je vais chez le véto pour examen car je veux pas qu'elle parte je l'aime trop.Valérie le 13/05/2019
  • Mon chat Newton a commencé à faire des crises d'épilepsie il y a 2 ans. Espacées de 10 jours environ, elles sont plus ou moins violentes. Après différents examens et IRM du cerveau, rien de particulier n'est signalé. Sauf peut être une petite anomalie à l'avant du crâne, asymétrie de 2 canaux remarquée à l'IRM. Sous traitement antiépileptique. Les crises cessent en juin et reprennent en janvier. Pourquoi ? Pas de changement de son traitement, pas de changement de son comportement. J'ai une piste ! En hiver j'utilise de temps en temps des battons d'encens dans les principales pièces. J'ai remarqué avoir utilisé ces battons d'encens peu avant ses 3 dernières crises (4 à 5 heures avant). Je vais arrêter l'usage de ces encens et surveiller. Je n'ai pas trouvé de témoignage similaire.Patrice le 13/03/2019
  • Bonjour, Je me présente, Yeyeve et mon chat Hybrid, épileptique depuis ces 9 mois et à aujourd'hui 7 ans. Il fait 2 style de crise, la 1ère est la plus longue ou il convulse bien comme il faut et la 2ème ou il reste assis mais tremble en bavant. A chaque fois, il urine (sauf quand il vient d'aller à sa litière et là c'est du gâteaux). Sinon, le même rituel insatiablement -> le tenir durant la crise; le laisser se reposer sur le sol avec une serviette sous lui, le rincer avec un gant de toilette ou sous l'eau tiède, enlever les croquettes (il se jete dessus); passer un coup de serpillère voir laver les couettes, les vêtements, le canapé…etc Il en fait environ 1 à 2 fois par semaine, durant certaine périodes c'est 1 à 2 fois… par jour. Il existe un produit homéopatique qui fonctionne très bien,(vous le trouverez chez votre vétérinaire);les crises vont s'espacées et être moins violentes. Sinon, quand je reçois des gens, je le met à l'écart ou il ne sera pas trop stimulé par le bruit, les mouvements et les odeurs. Je lui donne de bonnes croquettes et fais attention à son comportement. C'est toute une organisation, mais bien huilé, vous pouvez partir en week-end sans vous inquiétez. C'est du temps et de la patience lorsque l'on à un chat ou un chien épileptique, ils ont besoin de vous dans ces moments là car ils sont perdu et désorientés. C'est vrai que c'est violent et pas toujours facile, mais personnellement, je ne regrette en rien, malgré mes heures de sommeil qu'il ma volé à de nombreuses reprises =). Je le suivrai jusqu'au bout, et je serais toujours à ces côtés quand il sera en train de faire une crise.Marieve N. le 26/09/2018
  • Bonjour à toutes et à tous, Je me permets de vous écrire pour vous raconter le cauchemar que nous sommes en train de vivre en ce moment. Notre petite minette a un an et demi et à toujours eu une santé de fer. La nuit elle aime beaucoup gripper dans l’etagere de notre armoire et se poser au milieu de nos vêtements pour avoir une bonne visibilité de toute la chambre quand on dort. Mardi dans la nuit nous avons été réveillé par ces hurlements très fort, nous avons tout de suite essayé de comprendre de quoi il s’agissait et nous en avons déduits qu’elle avait voulu descendre de l’armoire et qu’elle était peut être mal retombée, qu’elle s’etait fait peur.. la nuit suivante, nous avons également été réveillée par ces hurlements et quand nous avons essayer de la prendre dans nos bras elle courait partout dans l’appartement et était terrorisée (bave, pupille dilatées, respiration très rapide). Le lendemain matin j’etais à la maison, et elle était particulièrement calme, comme si elle se remettait de ses émotions. Je ne suis revenu que le soir, où notre minette semblait toujours un peu secouée de sa nuit, et j’ai trouvé du pipi sur la machine à laver mais encore une fois je ne me suis pas posée plus de question. Dans la soirée, elle a fait sa première crise devant nous, commence à angoisser, elle se fige, seul sa face bouge dans tous les sens, elle tremble et n’est plus elle. Cela m’a paru être une éternité et lorsque nous avons voulu la prendre dans nos bras pour la calmer, elle était vraiment pas elle et s’est aggripée à la jambe de mon ami, et elle l’a complètement griffée très fort, ainsi que les bras… Ce n’etait Comme pas elle vraiment. Et très rapidement lorsque elle est revenu à elle, elle s’est Nettoyé la bave et s’est mise à nous réclamer des câlins. J’etais Tellement choquée de la violence, et inquiète par le fait qu’on avait l’air qu’elle souffrait, nous nous sommes immédiatement rendu chez SOS Vétérinaires qui nous a confirmé qu’il s’agissait de crises d’epilepties. Sur prises de sang et tout les tests qu’ils ont pu faire, tout est normal. Le vétérinaire nous conseille un IRM. Mais depuis ce soir, elle fait crise sur crise, toute les heures minimum.. c’est affreux de la’ voir comme ça. Elle est hospitalisée depuis ce soir là et n’est pas réellement revenu à elle. Ses crises ne sont pas toujours les memes. Parfois c’est très rapide et elle tremble et bave et parfois c’est son état d’agressivite qui ressort plus. À chaque fois on voit qu’elle n’est plus parmi nous. C’est un brise cœur. Je ne sais plus quoi faire.. nous n’avons pas vraiment les moyens’ pour poursuivre les frais (IRM, moelle et beaucoup d’autres choses qu’en je ne comprends pas vraiment) et en même temps’ je ne suis pas là la journée, donc si nous devons rentrer dans’ un traitement je ne serai pas là pour la surveiller à chaque fois, déplus pour son traitement il faut au moins être deux pour lui faire, tout(e) seul(e), moi ou mon ami on n’en peut pas le faire sans être blessé. Je suis ouverte à tout vos conseils je peux tout entendre . Merci de m’avoir lu jusqu’à la fin.Sarah le 19/01/2018