Comment nourrir un chat épileptique ?

Dr Charlotte Devaux, vétérinaire nutritionniste

Même si cela est plus rare, votre chat peut être atteint d’épilepsie il recevra alors des antiépileptiques prescrits par votre vétérinaire. Comment adapter son alimentation à sa maladie ?

Nourrir un chat qui reçoit des antiépileptiques 

Moins fréquemment que chez le chien, les antiépileptiques peuvent provoquer une augmentation de l’appétit de votre chat et entrainer une prise de poids. Pour le rassasier vous pouvez lui donner un aliment riche en protéines et pauvre en graisses par exemple des croquettes destinées à la perte de poids, ou ajouter des courgettes coupées en petit cubes et cuites al dente à volonté à sa ration. Certains antiépileptiques nécessitent une adaptation de la teneur en sel de l’alimentation, n’hésitez pas à en parler avec votre vétérinaire.

Quelle source de lipides pour mon chat épileptique ?

Des oméga-3

Le chat qui est un carnivore strict ne sait pas synthétiser les oméga-3 animaux (EPA et DHA) depuis leur précurseur végétal. Il aura donc besoin d’une source d’EPA et de DHA dans son alimentation, issue de poisson, de krill ou d’algues. Si ces acides gras composent 15% des acides gras du cerveau ils n’ont en revanche jamais prouvé une quelconque efficacité dans la réduction des crises d’épilepsie. Les oméga 3 animaux étant sensible à l’oxydation et à la chaleur on les préférera déjà incorporés dans l’aliment ou sous forme de gélule à conserver au frais, jamais en flacon pompe.

De l’huile de coco

Les acides gras à chaine moyenne (AGCM) de l’huile de coco peuvent être utilisés comme source d’énergie par les neurones. On pourra les utiliser en complément de la ration si celle-ci n’est pas trop grasse à la dose d’une cuillère à café par jour. Le plus dur sera de le faire accepter à votre chat ! Attention les acides gras à chaine moyenne peuvent avoir des effets secondaires digestifs comme des crampes ou des diarrhées.

Comment cuisiner pour mon chat épileptique ?

La ration du chat épileptique ne sera pas salée. Les produits laitiers seront évités sur les chats digestivement sensibles. La ration pourra facilement être formulée sans féculents, avec beaucoup de protéines.  Des sources d’oméga 3 animaux pourront être utilisées sous forme de sardines, maquereaux et harengs si votre chat aime le poisson. Des acides gras à chaine moyenne pourront être incorporés s’ils sont tolérés. Sur les chats nourris au cru de la levure de bière sera généreusement ajoutée pour apporter la vitamine B1 nécessaire au bon fonctionnement du cerveau ainsi qu’une part importante de légumes pour apporter les fibres fermentescibles nécessaires à la flore intestinale.