Questions sur l’épilepsie du chat

  • Question envoyée par Patrick - 20/09/2019

    Que faire pendant une crise de convultion? Quelle attitude adopter?

    Réponse du vétérinaire expert :
    Lors d'une crise de convulsions, il y a certaines règles à respecter qui sont détaillées au lien suivant. Surtout, ne pas paniquer et ne pas toucher l’animal, surveillez l’environnement de l’animal pour lui éviter toute blessure, soyez vigilant quant à de prochaines crises éventuelles et prévoyez d'emmener votre animal chez le vétérinaire pour en déterminer l'origine.
  • Question envoyée par Noémie - 16/09/2019

    Bonjour, mon chat Néo a commencé à faire des crises de convulsions cycliques (toutes les 15-20min). Quelques jours après, après avoir toutes les analyses possibles, une epilepsie est diagnostiquée et nous avons commencé il y a 2 jours à lui donner un traitement matin et soir Mais malgré le traitement les crises continuent, généralement c’est plusieurs (de 2 à 4) « d’affilée « (toujours espacées de 15-20 min) et après il dort pendant plusieurs heures Est ce que le traitement met plusieurs heures avant d’être assimilé à 100% ? Il y a eu de l’amélioration grâce au traitement parce qu’elles sont la majorité du temps de plus faible intensité et plus espacées mais c’est difficile de le voir quand même refaire des crises .. J’aimerai juste comprendre le « cycle » du traitement (a partir de combien de temps après la prise est il efficace et au bout de combien de temps l’effet commence à s’estomper)

    Réponse du vétérinaire expert :
    Nous comprenons votre inquiétude car l’initiation du traitement est parfois source d'interrogations. La mise en d'un traitement anti épileptique à base de phénobarbital est particulier car les concentrations plasmatiques (taux sanguins du produit) à l’état d’équilibre ne sont pas atteintes avant 1 à 2 semaines après initiation du traitement. L’effet du traitement n’est donc normalement pas visible avant deux semaines, et les doses ne doivent pas être augmentées pendant ce laps de temps. Passé ce délai, après administration orale de phénobarbital, le médicament est rapidement absorbé et les concentrations plasmatiques maximales sont atteintes dans les 4 à 8 heures. N'hésitez pas à en discuter avec votre vétérinaire qui a mis en place le traitement il sera de bon conseil.
  • Question envoyée par Françoise - 16/09/2019

    BONJOUR Je voudrais des conseils concernant les repas dont je fais l'alimentation maison . Je lui donne parfois du blanc de poulet cru en alternance avec du cuit . avec haricots verts cuit avec endives Je recherche votre avis concernant l'utilisation de viande cru les précautions d’hygiène à prendre si l'on peut alterner avec le cuit Je vous remercie de vos conseils d'avance ! Mon Youki est un croisé yorck lassa apso il fait en moyenne deux crises par mois selon le cycle lunaire il a du phéno deux fois jour je l'ai pris au refuge et de suite grosse crise dans les huit jours ….impressionnant actuellement c'est beaucoup moins fort !

    Réponse du vétérinaire expert :
    La prise en charge de l'alimentation de l'animal épileptique est un des éléments de réussite dans le traitement. En ce qui concerne l'utilisation de la viande crue, la personne qui prépare les repas doit prendre des précautions (port de gant si besoin) et une hygiène rigoureuse du plan de travail et de la gamelle de l’animal est nécessaire. Une étude a montré qu’il y a plus de salmonelles dans les selles de chiens nourris avec de la viande crue : il existe donc un risque bactérien zoonotique à prendre en compte (à éviter si le chien est en contact avec de jeunes enfants ou des personnes âgées ou immunodéprimées). Une alternative est la préparation de rations ménagères où la viande peut être cuite. Dans tous les cas, il convient de faire établir la ration ménagère ou le régime cru par le vétérinaire afin d’assurer que cette alimentation soit bien équilibrée (apport de complément minéral vitaminé). Quant à l'influence des phases lunaires, il n’y a malheureusement pas d’étude statistique à ce sujet sur la survenue des crises d’épilepsie chez l’animal à ce jour, ceci n’a été prouvé que dans l’espèce humaine et cela reste contesté. Mais si vous avez la conviction qu’il s’agit d’un facteur favorisant, n'hésitez pas à en parler à votre vétérinaire, il sera le plus à même de vous conseiller.
  • Question envoyée par Kenny - 10/09/2019

    Mon chat fait des crises d'épilepsie et après sa crise ça peut être long avant qu'il ne reprenne du mieux. Là, ça fait 2 jours qu'il a le souffle court. Qu'est ce qu'il y aurait a faire ?

    Réponse du vétérinaire expert :
    Après une crise, le retour à la normale peut effectivement prendre plusieurs jours mais si vous constatez une aggravation des manifestations ou un allongement de la durée de récupération, il peut être judicieux de consulter votre vétérinaire pour qu’il adapte le traitement. Le traitement a pour but de faire diminuer la fréquence, l’intensité et la durée des crises mais aussi de permettre une meilleure récupération après celles-ci . Nous vous conseillons de filmer votre animal pour que le vétérinaire puisse mieux se rendre compte des manifestations cliniques si votre animal a récupéré lorsque vous irez consulter.
  • Question envoyée par Gokan - 10/09/2019

    Bonjour j'ai un chat de 1 ans, depuis son jeune âge il fait des crises d'épilepsie, depuis que j'utilise un médicament (phenobarbital) prescrit par le vétérinaire, les crises sont devenu espacé mais toujours présente, ça arrive tout les 2 mois, je lui donne 1/4 le matin avec 10h de séparation, et 1/2 le soir, dois je augmenter les doses?

    Réponse du vétérinaire expert :
    Votre question est légitime, cependant, il n’est pas conseillé de modifier un traitement antiépileptique sans l’avis du vétérinaire qui suit votre animal. L’augmentation du traitement doit se faire graduellement et en prenant les taux sanguins du médicament. Nous vous recommandons d'en parler à votre vétérinaire.
  • Question envoyée par Géraldine - 10/09/2019

    Bonjour, Mon croisé border de 5 ans suit un traitement au phénobarbital depuis 6 semaines. Outre les inquiétudes liées à l'épilepsie, l'une de mes plus grandes sources de stress provient de l'appétit insatiable de mon chien, qui est devenu complètement boulimique avec la prise des médicaments. Il passe l'essentiel de ses promenades à chercher de la nourriture (et je vous laisse deviner quel genre de choses peu ragoutantes il ingère quand il ne trouve pas mieux…). Il aboie dès 6h du matin pour réclamer sa ration matinale, redouble de prouesses physiques pour attraper une miette, un bout de plastique, un noyau… Ses comportements frôlent le trouble obsessionnel et par moment il devient vraiment difficile de capter son attention. Je crois qu'il n'hésiterait pas à m'abandonner pour un quignon de pain. C'est un chien que j'ai récupéré en refuge il y a quelques temps, il est de nature vorace mais là la situation devient ingérable. J'essaye de le stimuler au maximum (physiquement et mentalement), je lui donne de généreuses portions de haricots, carottes ou courgettes, des bouts de pommes en cours de journée mais ça ne suffit pas à calmer ses ardeurs. Existe-il des astuces ou des aliments qui pourraient limiter ce problème de faim (des "coupes-faim")? Est-il possible que cet effet secondaire ne disparaisse jamais? Merci par avance.

    Réponse du vétérinaire expert :
    reponse0De nombreux propriétaires sont confrontés au même souci que vous. Fort heureusement, cette situation est souvent transitoire. Dans votre cas, il semble que cela persiste un peu plus longtemps mais cela peut encore s’arranger. En attendant, voici quelques conseils : apporter des aliments sains et peu caloriques (type légumes) est une bonne démarche. Par ailleurs, avez-vous envisagé de modifier la ration de votre animal vers une alimentation pauvre en calories ? N’hésitez pas à demander conseil à votre vétérinaire. Il n’existe pas à notre connaissance de compléments alimentaires coupe faim adaptés au chien. Enfin, n’hésitez pas à faire part de ces désagréments à votre vétérinaire qui pourra examiner la possibilité de modifier le traitement de votre chien pour limiter ces effets gênants.
  • Question envoyée par Isabelle - 06/09/2019

    Bonjour, ma petite chienne de 8 ans est une grande épileptique, dite primaire (1 crise par semaine env.) malgré un traitement depuis de longues années. Je cherche un conseil pour le choix d'un anti parasitaire (puces et tiques). J’en utilisais un jusqu'à présent à base de Fluralaner (prescrit par mon vétérinaire) mais j'ai constaté une augmentation des crises quelques jours après la prise. Est-ce un hasard ? Car en effet, après recherche, il semblerait que cet excipient soit déconseillé pour les chiens épileptiques. Pouvez-vous m'orienter vers des solutions efficaces ? Un grand merci d'avance pour ma petite boule de poils

    Réponse du vétérinaire expert :
    reponse1Effectivement, le fluralaner est à utiliser avec prudence chez les chiens souffrant d'épilepsie préexistante bien qu'il n'y ait, à ce jour, que peu d'interaction prouvée entre l'usage d'un antiparasitaire externe sur un animal épileptique et le déclenchement de convulsions chez celui ci. Compte tenu que votre animal n'est pas bien stabilisé et que votre animal a déclenché des convulsions avec des molécules contenues dans ce produit, il serait bon d'en avertir le laboratoire distributeur et d'éviter de lui donner la même molécule à l'avenir. Pour plus de précisions et afin d'avoir un traitement adapté à votre compagnon et à son environnement, demandez conseil à votre vétérinaire traitant. Il sera le plus à même de vous répondre car il est nécessaire de connaître votre chien, son état de santé, son mode de vie et les animaux qu'il côtoie.
  • Question envoyée par Annie - 05/09/2019

    Bonjour !! Mon chien aura 3 ans à la fin du mois. Il a fait sa première crise en février…depuis, nous sommes rendus à 16 crises…Il perd conscience, défèque, urine, bave, pédale…la grosse affaire. Il a déboulé les 2 paliers de marches à 2 reprises, dont une alors que nous étions absents de la maison (on a su puisqu'on a vu ses besoins, la broue de bave etcc) Entre ses crises, il a….ce que j'appelle des "secousses"…on dirait qu'il start une crise, mais il en fait pas, comme des décharges. ça lui arrive de plus en plus fréquemment….On nous a parlé d'un traitement qui est puissant et occasionne des complications au foie et aux reins….Nous sommes réticents à la médication puisque nous avons eu un autre chien avec la maladie d'addisson et avec un gros cocktail de pilules, aucun changement. Nous sommes préoccupés par son état, mais en mettant la médication en marche, ça occasionne d'autres problèmes, ça fonctionne pas.!?!? merci…..

    Réponse du vétérinaire expert :
    Votre inquiétude est fortement compréhensible et légitime. Les " secousses" que vous décrivez sont fort probablement des crises partielles et elles sont donc signe que la maladie progresse. Ils existent de nombreuses molécules antiépileptiques efficaces et qui ne sont pas "toxiques" pour le foie et le rein si elles sont utilisées dans l'intervalle thérapeutique sanguin. Ne soyez pas réticent à la médication, bon nombre de chiens et chat épileptiques vivent de nombreuses années heureuses sous traitement avec un véritable confort de vie. L'objectif des traitements est une amélioration de la qualité de vie de l'animal en réduisant la fréquence des crises, leur intensité,leur durée et en assurant une meilleure récupération post-crise. Plus on tarde à mettre en place le traitement et plus il est difficile d'endiguer la progression de la maladie. Nous vous encourageons donc vivement à consulter rapidement votre vétérinaire, il saura vous conseiller au mieux et mettre en place le traitement le plus adapté à votre animal.
  • Question envoyée par Sylvie - 02/09/2019

    Bonjour. Chihuahua 3 ans. Première crise d'épilepsie il y a 45 jours, 2ème il y a 4 jours, et dernière hier, avec un comportement faible depuis quelques jours. Que dois je faire ? Prise de sang ? Merci de me donner vos conseils.

    Réponse du vétérinaire expert :
    Un rapprochement des crises est signe d'une évolution de la maladie de votre animal. Ceci associé au comportement faible post crise persistant, une consultation chez votre vétérinaire s'impose rapidement afin de déterminer l'origines de ces crises et ainsi mettre en place un traitement adapté. Nous vous invitons à consulter notre page sur la consultation chez le vétérinaire afin de comprendre comment celle ci va se dérouler. En fonction de l'examen clinique de votre animal et vos réponses à ses questions, il vous proposera des examens complémentaires de différents types: sanguins ou d'imagerie. Faites confiance à votre praticien, il saura vous conseiller.
  • Question envoyée par Aimée - 02/09/2019

    Ma chienne âgée de 6ans 1/2 à fait 3 crises d'une durée chacune de presque 3 minutes en l'espace de 12 h. Rapidement emmenée chez le vétérinaire elle a été tout de suite prise en charge. En premier lieu une prise de température,auscultation puis prise de sang qui a déterminé une augmentation des PAL. Le vétérinaire a tout de suite mis en place les examens échos hépatique et vésicule biliaire, cœur, rein. Il '' avait en mai opérée de la vessie, il a aussi fait l'écho de la vessie… Tous ces organes vont bien… Il suppute que chose au niveaudes surenales.. Il a fait un test au cortisol.. A l'heure actuelle je n'ai pas les resultats. Si il s'avère que les surenales ne sont pas atteintes vers quoi le vétérinaire va se diriger? C'est une chienne calme et joyeuse, il ne lui faut pas de stress… Mais quel stress dois je éviter ? Je précise que je voyage souvent en camping car, et c'est en voyage que sa première crise à eu lieu. De nuit en plein sommeil. (chaleur ?)

    Réponse du vétérinaire expert :
    Vous avez bien réagi en amenant de suite votre petit compagnon de suite chez le vétérinaire. Il a effectué de nombreux examens complémentaires afin de déterminer l'origines exactes des crises et je vous invite à consulter notre page à ce sujet ainsi que celle sur la consultation chez le vétérinaire. Si le test endocrinologique sur les surrénales s'avère infructueux votre vétérinaire vous orientera vers d'autres examens sanguins voire des examens d'imageries comme un scanner ou une IRM. Concernant le stress, il est un facteur parfois favorisant d'apparition des crises et il faut donc l'éviter le plus possible et je vous invite à consulter notre page sur le vivre avec un animal épileptique ou l’aspect des voyages est abordé. Sachez  aussi que malheureusement bon nombre de chiens déclenchent leur crises lors de phases de repos sans aucunes excitations préalables.
1 2 3 40