Vos questions

actus_img_011

Nous sommes à votre écoute

Vous recherchez plus d'informations pour bien soigner votre animal de compagnie, contactez un de nos vétérinaires experts pour être rassuré. Utilisez cet espace pour poser vos questions, notre équipe vous répondra sous quelques jours. Pour toute urgence, contactez votre vétérinaire ou un service d'urgences vétérinaires. Pour rappel, ce site n'a pas vocation à remplacer une consultation vétérinaire, ni à émettre un quelconque jugement sur d'éventuels traitements. Votre vétérinaire reste votre meilleur conseiller. 
  • Question envoyée par Fabienne T. - 11/01/2015

    Mon chien de 6 ans (croisé basset avec un épagneul) a de plus en plus de crises d'épilepsie. Il est traité avec un antiépileptique, existe t-il des aliments conseillés ou déconseillés pour cette maladie. Merci de votre réponse

    Réponse du vétérinaire expert :
    reponse1Il n'y a pas, à proprement parler, d'aliments conseillés ou déconseillés pour un animal épileptique. En revanche, l'excitation est souvent un facteur déclencheur de crises épileptiformes. Celle-ci peut parfois être liée à un aliment particulièrement apprécié par le chien. Pour éviter ce genre de stimulation, il est conseillé de nourrir l'animal avec une alimentation de bonne qualité et d'éviter les extras.
  • Question envoyée par Anaïs C. - 01/09/2015

    Je souhaiterais savoir si un berger belge malinois épileptique à la possibilité de faire de l'agility ou toute autre discipline sportive. Ma chienne berger belge malinois de 3 ans est épileptique mais elle est suivi par un traitement quotidien et à vie qui est bien efficace. Elle n'est pas sportive mais très joueuse et sors environ 01h30 à 02h par jour. J'ai demandé conseil à ma vétérinaire qui ne m'a pas contre-indiquer l'agility mais je souhaiterais avoir également un autre avis. Deux avis valent mieux qu'un comme on dit. Je vous remercie par avance pour votre réponse.

    Réponse du vétérinaire expert :
    Votre vétérinaire a raison. Un chien épileptique peut tout à fait pratiquer des activités sportives de loisir (jogging avec son maître, randonnée, agility, etc.), à condition de le surveiller attentivement. En cas de signes de fatigue ou de changement de comportement, arrêtez immédiatement l’exercice et mettez votre chienne au calme. L’activité sportive doit être mise en place progressivement surtout après une longue période de repos, et il est important de limiter toutes sources de stress ou d’excitation trop intenses. Vous pouvez donc faire de l'agility avec votre chienne, en ayant en tête ces précautions.
  • Question envoyée par N. Gay - 18/04/2016

    Mon Cavalier King Charles a des tocs:il tourne sur lui même en se mordant les pattes et ceci de manière très nerveuse.je l'appelle pour rompre la crise .Parfois c'est efficace mais il peut recommencer très vite. Plusieurs fois par jour. Mini crises d'ėpilepsie? Faut-il lui donner un traitement? Merci pour votre avis.

    Réponse du vétérinaire expert :
    reponse0Les troubles, que vous décrivez chez votre chien, relèvent plus probablement d'un problème dermatologique ou d'un comportement stéréotypé (comme un TOC) que d'une manifestation épileptique. Que ça soit dermatologique ou comportemental, il est nécessaire de consulter un vétérinaire. En effet, si votre chien a une infection ou une inflammation dermatologique au niveau des pattes, il faudra le soigner mais aussi si c'est un TOC,  car il risque de se blesser et ensuite d'avoir des infections cutanées.
  • Question envoyée par Adrien L. - 26/10/2016

    Mon jeune griffon bleu de gascogne a démarré ses crises à l'âge de 13 mois et a fait plusieurs crises pendant son sommeil durant 2 mois environ. J'ai donc amené mon chien chez le vétérinaire, qui a prescrit un traitement antiépileptique. Le chien est donc sous traitement depuis 2 semaines et demi environ. Je remarque que le chien boit et mange plus, mais surtout est devenu beaucoup plus mou qu'avant. Ce chien de chasse, a donc changé son comportement/efficacité en action de chasse. Cette baisse d'énergie, cette attitude molle, va t'elle disparaître une fois que le chien sera habitué au traitement? Faut-il baisser les doses administrées? Merci de votre retour

    Réponse du vétérinaire expert :
    L'augmentation de l'appétit et de la prise de boisson sont des effets indésirables fréquemment rapportés avec les antiépileptiques. Ils sont souvent transitoires et rétrocèdent en environ 2 à 4 semaines après l'initiation du traitement. Toutefois, ils peuvent aussi persister. Concernant la baisse d'activité, le fonctionnement d'un antiépileptique est d'abaisser l'excitabilité des neurones afin d'éviter le déclenchement des crises. La sédation est donc intrinsèquement liée à la fonction des antiépileptiques. Les animaux sous antiépileptiques sont logiquement un peu moins vifs, même si beaucoup d'animaux s'accoutument au traitement. Dans votre cas, nous vous conseillons de prévoir un bilan sanguin avec votre vétérinaire dans 1 mois à 1 mois et demi afin de mesurer la concentration sanguine de l'antiépileptique mis en place. Selon cette concentration et la réponse clinique au traitement (présence de crises versus effets indésirables), votre vétérinaire proposera peut être un ajustement du traitement. La priorité reste tout de même d'obtenir une fréquence, une intensité et une durée des crises acceptables même si cela implique que le chien soit moins vif.
  • Question envoyée par Karine H. - 09/01/2014

    Bonjour jai un boule dogue anglais agé de 2an et demi et fait des crise d' epilepsis malgrés son traitement. je voudrai savoir si après la crise le chien souffre car mon chien gémi beaucoup après la crise et ces gémissement durent le restant de la journée environ et si je le caresse sur la tete il evite tous contact.merci

    Réponse du vétérinaire expert :
    reponse2Il est fréquent qu'après une crise, l'animal ait besoin d'une phase de récupération. Celle-ci peut se traduire de différentes manières (prostration, excitation, recherche de contact ou d’isolement, désorientation, etc.). Les crises convulsives sont sources de fatigue et de courbatures pour votre animal, ce qui entraîne parfois un certain mal-être (qui explique le refus de contact) et le temps de récupération peut être plus ou moins long. Vous pouvez consulter notre article : "L’animal atteint d’épilepsie souffre-t-il ?" (dans la catégorie "Qu'est-ce que l'épilepsie") dédié à cette question.
  • Question envoyée par Celine M. - 19/01/2014

    Mon berger allemand de 4 et demi ma fait une crise d'épilepsie le 2 Janvier après une visite chez le vétérinaire depuis il est sous antiépileptique, d'autre part il lui a trouvé la gale d'oreille . Sa crise peut elle provenir de cela, car il secouait tres souvent sa tete. Merci de votre réponse

    Réponse du vétérinaire expert :
    reponse0Bien qu'une gale d'oreille ne soit pas à l'origine de manifestations épileptiformes, la douleur peut être, quant à elle, un facteur déclenchant. Les origines de ces crises épileptiques peuvent être très variées et il n'est pas toujours possible de déterminer leur cause. N'hésitez pas à demander plus d'informations à votre vétérinaire.
  • Question envoyée par Coralie B. - 25/11/2016

    Bonjour Mon chat bluemoon 14 ans a commencé a faire des crises d epilepsie début octobre. Rdv chez le veto qui me prescrit un antiépileptique. Je commence le traitement mais l arrête au bout de 3 jours voyant les témoignages sur internet qui disent que c est très mauvais pour les chats. Je décide d aller voir un veto ostheopathe naturopathe qui lui fait des manipulations et lui prépare un EPS et une PM, phyto et homéopathie spécifiques. Plus de crises pendant 10 jours puis ça revient. Nouveau rdv nouvelles manipulations nouveau traitement tjs phyto et homeo. Malheureusement les crises reviennent 48h plus tard. Il en fait 2 à 3 tous les 2 jours. Piqure d'anti-inflammatoire sur les conseils du veto pour le soulager et car je devais m absenter le we. Qqn est venu lui donner son traitement phyto et homeo. Malheureusement en rentrant dimanche soir je constate qu il a du en faire pdt le we. Mon veto ostheo me dit qu il est allé au bout des choses avec lui et qu autant de crises c est f atiguant et néfaste pour lui.bien sur. Il me dit si vous le souhaitez vous pouvez le mettre sous antiépileptique et si ça marche me le ramener pour baisser la dose et reessayer les médecines douces. Il en reprend depuis avt hier sauf que je sais que ce n est pas bon pour lui. Il est tout amorphe, peine a tenir sur ses pattes pdt 10 min lorsqu il se réveille… Tout le monde me dit d abréger ses souffrances mais j en suis incapable. Je suis à bout nerveusement car je ne dors plus et stresse a longueur de journée des qu il se met a miauler, a s agiter ou pire a convulser. Là plus de crise depuis avant hier mais je pense que c parce que le traitement antiépileptique le "sonne". Avez vous vécu qchose de similaire ? Qu avez vous fait ? Merci de tout coeur.

    Réponse du vétérinaire expert :
    Nous comprenons votre inquiétude et vous avez raison de ne pas baisser les bras. Un traitement antiépileptique est toujours long à se mette en place mais donne très souvent de bons résultats. Il ne faut donc pas abandonner avant d'avoir exploré les limites du traitement. L'épilepsie de votre chat, vu son âge, est probablement due à une anomalie cérébrale ou un dysfonctionnement d'un organe. Le traitement antiépileptique ne permettra pas de guérir l'animal mais évitera l'apparition des crises de manière trop fréquentes. Les antiépileptiques vétérinaires sont des molécules très sûres d'emploi. Chez certains animaux, ils peuvent avoir des effets indésirables (cela reste rare), le plus souvent non graves et qui disparaissent généralement en 2 semaines- 1 mois. Ces effets indésirables sont bien sûr liés au mode d'action des antiépileptiques. Pour éviter qu'une crise ne se déclenche, il faut diminuer l'excitabilité des neurones. C'est pour cela que l'animal peut être moins vif, plus fatigué en début de traitement. En général, l'animal s'y accoutume et retrouve un état normal. Quoiqu'il en soit, il vaut mieux un chat moins vif mais avec une épilepsie contrôlée que l'inverse. Il faut prendre avec précaution les avis sur les forums qui ne sont le reflet que de l'expérience de quelques personnes et leur avis subjectif sur des problèmes rencontrés. Très souvent, il s'agit de l'évolution de la pathologie, plus que des effets des médicaments. Dans le cas de votre chat, vous avez un traitement antiépileptique adapté. La fatigue observée est un effet normal de l'antiépileptique qui ne doit pas vous faire arrêter le traitement. C'est uniquement si vous observez l'apparition d'une toux ou de troubles respiratoires, qu'il faudra alors en parler à votre vétérinaire pour changer le traitement. Sachez que l'efficacité du traitement s'obtient pleinement au bout de 15 jours à 2 mois et que probablement le traitement devra être réajusté au cours de la vie de votre chat, car l'origine des crises n'a pas été déterminée. N'hésitez pas à contacter votre vétérinaire en cas de doute ou de question.
  • Question envoyée par Philippe R. - 09/01/2015

    Bonjour, mon chat (une femelle de 4 ans et de 2.5 kg) est épileptique depuis quelques mois. Ses crises se déclenchent sans raison apparentes bien nous ayons tenter d'en rechercher en liaisons avec du stress mais la dernière a eu lieu alors qu'elle dormait sur un lit dans une chambre au calme. Nous lui donnons un un traitement antiépileptique depuis deux mois mais la fréquence et la forme des crises sont restées quasi identiques. Notre vétérinaire a une position "fataliste" qu'il nous est difficile d'accepter parce que nous aimons notre petite chatte. Que pourrions faire de plus, quelle autre voie ? merci de votre réponse.

    Réponse du vétérinaire expert :
    reponse2Le traitement peut mettre plusieurs mois à devenir pleinement efficace et peut nécessiter des adaptations posologiques. N'hésitez pas à parler ouvertement à votre vétérinaire de votre souhait de ne pas céder au fatalisme et confirmez-lui que vous êtes prêt s’il le faut à vous déplacer pour faire réaliser des examens chez un vétérinaire spécialisé en neurologie, même si cela a un coût. Cependant, sachez que les crises épileptiformes ne sont que la manifestation d'une maladie dont la cause est parfois impossible à déterminer, c'est pour cela que, même si des examens complémentaires sont réalisés et que le traitement est modifié, il n'est pas toujours possible d'améliorer l'état de l'animal.
  • Question envoyée par Elody P. - 19/11/2015

    Bonjour, Jock est un petit bouledogue Français d'un an tout juste. Depuis hier matin, il fait des crises d'épilepsie. A sa première j'ai appelé mon vétérinaire qui m'a dit de le mettre dans le noir et d'attendre qu'il se calme. Trois heures après, à son réveil, il en a refait une, il s'est calmé puis rendormi et de nouveau à son réveil, il en a refait une. Je l'ai amené chez le vétérinaire d'urgence, il lui a administré un anticonvulsivant. Dans la nuit, il a refait deux crise, à 4h et 7h. Je l'ai amené chez mon vétérinaire ce matin, elle lui a donné un traitement antiépileptique et m'a dit qu'il fallait attendre 8-10 jours pour que le traitement fasse effet. A midi, il a refait une grosse crise où pour la première fois, il a vomi et uriné. Il en a refait une petite après. Entre 11h et 13h30, deux crises dont une très grosse. Que faire ? J'ai le sentiment que mon vétérinaire minimise les faits. Je m'inquiète beaucoup. Maintenant, il urine dans la maison. Est-il possible que les crises lui "grille" le cerveau ? J'attends votre réponse avec impatience…

    Réponse du vétérinaire expert :
    reponse2L'efficacité du traitement antiépileptique est corrélée à la concentration sanguine (taux plasmatique) du produit. Selon les médicaments, il est nécessaire d'attendre entre une semaine et un mois pour que cette concentration soit optimale et pouvoir ainsi juger de l'efficacité du traitement. Lorsque l'animal fait plus de 3 crises/ jour ou des crises longues (plus de 5 minutes), ce qui est le cas de votre chien, cela peut effectivement être préjudiciable pour sa santé à long terme. Nous vous conseillons d'informer votre vétérinaire de la persistance des crises et de leur fréquence élevée, elle pourra vous proposer d'augmenter provisoirement les doses d'antiépileptique afin d'atteindre la concentration efficace plus rapidement : c'est ce qui s'appelle mettre en place une dose de charge. Sachez que les effets secondaires potentiels (effet sédatif, augmentation appétit, etc.) du traitement seront donc plus marqués mais ce n'est que pour assurer l'efficacité plus rapide du traitement. Les doses seront ensuite diminuées pour trouver la dose minimale efficace. Enfin, il sera peut-être nécessaire d'envisager des examens complémentaires, parfois coûteux (comme le scanner), afin de déterminer l'origine précise de ces crises convulsives et adapter ainsi le traitement en conséquence.
  • Question envoyée par Paul D. - 16/01/2017

    Notre caniche royal de 6 ans fait depuis 2 ans seulement, de 2 à 3 fois par année, des crises d'épilepsie avec convulsions sévères en plus d'avoir régulièrement un sommeil agité (crises légères?). Nous avons remarqué que ses crises sévères suivent à chaque occasion des vomissements (souvent du bois ou végétation ingurgités lors de ses sorties à l'extérieur). Faut-il en tirer une conclusion particulière et faut-il envisager la prise de médication quotidienne? Notre vétérinaire semble hésitant tandis que d'autres avis professionnels considèrent que les dommages et le vieillissement prématuré qu'occasionnent les crises doivent être à tout prix évités. Merci de me donner votre point de vue sur ce cas.

    Réponse du vétérinaire expert :
    reponse0Le consensus, à l'heure actuelle, est de mettre en place un traitement antiépileptique dès l'apparition de 2 crises en 6 mois. Le caniche est une race de chien décrite comme prédisposée à l'épilepsie primaire. Avant de proposer un traitement, il est important que votre vétérinaire s'assure du diagnostic en excluant une épilepsie secondaire (anomalie cérébrale, ou organique, ou encore intoxication). Surtout que vous rapportez que les crises convulsives sont reliées à des vomissements. Il se peut que votre chien ne soit pas sujet à de l'épilepsie mais ait des crises convulsives consécutives à l'ingestion d'un toxique. Si aucune origine des crises convulsives n'est trouvée, alors le vétérinaire conclura à une épilepsie primaire et prescrira un traitement antiépileptique à votre chien. Les caniches répondent en général très bien au traitement et des rémissions ont même été décrites.
1 2 3 35