Vos questions

actus_img_011

Nous sommes à votre écoute

Vous recherchez plus d'informations pour bien soigner votre animal de compagnie, contactez un de nos vétérinaires experts pour être rassuré. Utilisez cet espace pour poser vos questions, notre équipe vous répondra sous quelques jours. Pour toute urgence, contactez votre vétérinaire ou un service d'urgences vétérinaires. Pour rappel, ce site n'a pas vocation à remplacer une consultation vétérinaire, ni à émettre un quelconque jugement sur d'éventuels traitements. Votre vétérinaire reste votre meilleur conseiller. 
  • Question envoyée par Sophie - 31/08/2020

    Bonsoir, en avril 2020 j'ai adopté un chaton de 2 mois, male blanc, sourd, consanguin… 2 jours apres son arrivée, il a fait des crises epiletiques. Apres un calmant leger, cela c'est arrêté quelques temps. Le 17 Aout il a fait des crises en salves et seule une piqure de valium a pu le calmer. J'ai du partir à l'étranger donc avec tous les soins possibles et aménagements, je l'ai installé chez mes parents, avec son nouveau traitement homéopatique. C'est resté calme 10 jours et soudainement les crises ont repris, tous les jours avec un intervalle entre 15min et 3heures… Il se blesse au visage, fuit tout contact, attaque, souffre, est epuisé. Une piqure de valium a calmé les crises pendant 24h puis cela à recommencé… Apparement il aurait également un retard de croissance et traine un rhume. Quel traitement conseillerez vous? Aurai- t'il une chance de survie, sans souffrance à repetition? Mon veterinaire pense qu'il souffrira trop et qu'il faut le liberer de cette existence… Qu'en pensez-vous?

    Réponse du vétérinaire expert :
    Nous comprenons la complexité de votre situation. Il est difficile pour nous de vous donner un avis plus pertinent que celui du vétérinaire qui a consulté votre chaton. Nous vous encourageons à rediscuter avec lui des différentes possibilités de prise en charge, avec ce que cela implique. sachez que les traitements type phytothérapie ou homéopathie peuvent effectivement s’avérer parfois insuffisant pour contrôler la maladie et ils ne sont souvent que des traitements de soutien de la thérapeutique classique. Vous pouvez aussi emmener votre chaton en consultation chez un autre vétérinaire pour avoir un 2eme avis ou demander à votre vétérinaire traitant qu’il vous oriente vers un vétérinaire spécialiste en neurologie pour affiner le diagnostic, le pronostic et la prise en charge. Même si le pronostic semble indéniablement sombre compte tenu de la situation décrite, il reste peut être un espoir.
  • Question envoyée par Corinne - 25/08/2020

    Bonjour. Mon chien à 4 ans, ses crises ont commencé il y a un an, il a un traitement de 2×2 prises par jour, néanmoins il en fait une par mois. ces derniers temps c'est souvent 2 le même jour moins de 30 secondes il salive et tremble.il se remet très rapidement. Pensez vous que je dois changer de traitement ou pas? mon véto ne s'inquiète pas tant qu'elles sont courtes et peu fréquentes.

    Réponse du vétérinaire expert :
    Il est rare d’obtenir un arrêt complet des crises avec le traitement antiépileptique. Il est davantage recherché un contrôle optimal des crises avec une diminution de la fréquence, l’intensité des crises et/ou le temps de récupération après les crises. Dans le cas de votre animal, les crises semblent courtes et votre animal récupère vite. L’évaluation de la réponse au traitement pourra être complétée par la réalisation d’un dosage sanguin du traitement antiépileptique selon la molécule choisie afin de savoir si l’animal se situe bien dans la fourchette thérapeutique. En cas de réponse insatisfaisante, les logiques de traitement actuelles consistent à augmenter les doses dans un premier temps en prenant soin de rester dans la fourchette thérapeutique avant d’envisager l’ajout d’une deuxième molécule. A noter qu’il est déconseillé de changer le traitement d’un animal qui est stabilisé. Votre vétérinaire reste votre meilleur conseiller pour le choix du traitement et l’évaluation de la réponse de votre animal.
  • Question envoyée par Coralie - 25/08/2020

    Bonjour, ma chienne lhassa Apso de 12 ans et 10 kilos est sous imépitoïne à raison de 600 mg par jour. Nous lui donnons un comprimé de 400 mg le matin et un demi comprimé un demi comprimé le soir depuis 2 ans. Cette dose est efficace car elle ne fait plus de crise, nous avons essayé de baisser les crises sont revenues. Depuis quelques temps, elle dort énormément en journée et ne dort plus la nuit. Elle a de plus presque perdu la vue (confirmé par un fond de l’œil) ce qui la désoriente beaucoup et ne doit pas l’aider avec son problème de confusion jour/nuit. Il y a une semaine, Nous avons vu un vétérinaire pendant les vacances, pas notre veterinaire habituel, il nous a donné des plantes pour la faire dormir la nuit et d’autres pour lui donner un coup de fouet le matin. Cela ne fonctionne presque pas. Nous nous demandons si il ne faudrait pas inverser l’ordre des comprimés, le demi le matin et l’entier le soir, qu’en pensez-vous ? Dans ce cas là, y a-t-il un risque à continuer les cocktails de plantes de manière concomitante ? Vous remerciant pour la réponse, cordialement.

    Réponse du vétérinaire expert :
    Avant toute initiative de changement de traitement antiépileptique, nous vous conseillons d’en parler avec votre vétérinaire qui connaît votre chien et l’origine de son épilepsie. La fatigue, la sédation font partie des effets secondaires couramment rencontrés lors de la mise en place des traitements antiépileptiques mais ils disparaissent le plus souvent après le premier mois de traitement. L’inversion jour/nuit peut également avoir une autre origine que l’épilepsie telle que le vieillissement cérébral accéléré ou syndrome de dysfonctionnement cognitif canin. Ce syndrome s’accompagne généralement d’autres signes que votre vétérinaire sera capable d’identifier en discutant avec vous (désorientation, modification des interactions avec les personnes et les autres animaux, malpropreté, anxiété, pertes d’apprentissage…). Nous vous invitons donc à vous rapprocher de votre vétérinaire.
  • Question envoyée par Laura - 24/08/2020

    Bonjour, mon chat de 4 ans à fait plusieurs crises il y a 2 semaines, il a été hospitalisé et s'en est remis et a été mis sous traitement... mais depuis 2 jours ils ne bouge plus, à l air tres fatigué et miaule quand je viens pour lui donner son medicament. Combien de temps cela va t il durer?

    Réponse du vétérinaire expert :
    Il est très fréquent de rencontrer durant les premières semaines d’un traitement épileptique des effets secondaires tels que : fatigue, sédation, troubles de l’équilibre, appétit augmenté. Pour éviter qu'une crise ne se déclenche, il faut diminuer l'excitabilité des neurones et c’est le rôle du traitement antiépileptique. C'est pour cela que l'animal peut être moins vif, plus fatigué en début de traitement. Ses effets sont habituellement transitoires et disparaissent chez la plupart des animaux traités après 2 semaines à 1 mois. Il conviendra néanmoins de surveiller le poids de l’animal tout au long du suivi du traitement. Si ces effets persistent ou s’accompagnent d’autres symptômes, contactez votre vétérinaire.
  • Question envoyée par Marie - 24/08/2020

    Bonjour, j’ai un chaton de 1 mois qui jusqu’ici allait très bien et d’un coup elle a commencé à faire que dormir et a s’amaigrir et d’un coup elle a commencé à convulser et depuis elle est toute faible et elle est devenue sourde. Est ce que c’est normal? Je suis très inquiet pour elle, c'est la plus petite et la plus faible de la portée les autres chaton font 600 grammes alors que la 4 eme ne fait que 330g je la nourris toujours les jours au biberon et de temps en temps elle vas se nourrir au près de sa mère

    Réponse du vétérinaire expert :
    Votre chaton présente des symptômes franchement anormaux justifiant une consultation chez votre vétérinaire : l’amaigrissement, la faiblesse et les convulsions ne doivent pas être pris à la légère. Il convient de s’assurer que votre chaton tète suffisamment (apports suffisants à son développement) et qu’il ne présente pas d’autres problèmes justifiant la détérioration de son état, seul votre vétérinaire sera en mesure de répondre à cette question après un examen clinique approfondi et des examens complémentaires.
  • Question envoyée par Nelly - 24/08/2020

    Mon chien est un croisé nova Scotia retriever/ setter irlandais, il a eu 3ans en juin et fait des crises d’épilepsie depuis janvier 2020. Au début plusieurs enchaînements de crises environ 5-6 pendant 24h tous les 10/15 jours. Il est sous traitement depuis le début et fait moins En moins de crises depuis début mars. Il en a fait 3 le 25 avril, puis une le 21 juillet et deux le 17 août. Toutes les crises ont lieux pendant son sommeil en général entre 6h et 8h du matin… Pour le moment mon vétérinaire m’a dit que tant que mon chien n’était pas stabilisé je ne pouvais lui donner d’anti-parasitaire. Je remarque qu’à chaque fois qu’il fait des crises, il a pleins de puces malgré un brossage intensif (j’habite en campagne). Et je sais qu’en janvier lorsqu’il a commencé à faire ses crises il était déjà infesté de puces qui persistaient malgré les traitements. Ma questions est, y a t’il un lien entre les puces et les crises d’épilepsie ? Que dois je utiliser pour lutter contre ces puces (sachant que j’ai 3 autres chiens à la maison et un chat qui eux ont tous le traitement anti parasitaire) j’ai déjà utilisé la l’hydrolat de lavande, le vinaigre de cidre et que j’utilise le peigne anti-puces tous les 2/3 jours, là je viens en plus d’acheter un collier d’ambre… Je ne sais plus quoi faire… merci d’avance pour votre réponse

    Réponse du vétérinaire expert :
    Les crises d’épilepsie chez le chien surviennent à cause de décharges électriques anormales, une sorte de « court-circuit » dans le cerveau. Il existe 3 grandes origines à ces crises d’épilepsie : l’épilepsie réactive (secondaire à une intoxication ou une anomalie sanguine liée au dysfonctionnement d’un autre organe que le cerveau), structurale (secondaire à une lésion dans le cerveau) et l’épilepsie idiopathique pour laquelle aucune cause n’est identifiée. http://www.mon-animal-epileptique.fr/lepilepsie-du-chien/origines-et-symptomes-de-lepilepsie-canine/dou-vient-lepilepsie-du-chien/ Les animaux atteints présentent un seuil épileptogène plus bas que la normale, c’est-à-dire qu’ils auront une propension plus importante à déclencher des crises d’épilepsie suite à des odeurs, des émotions et certains stimuli extérieurs, l’infestation de votre chien par des puces peut faire partie de ces stimuli. Retrouvez notre infographie explicative sur le déclenchement des crises ici :  http://www.mon-animal-epileptique.fr/wp-content/uploads/2020/05/TVM_Infographie-le-d%C3%A9clenchement-des-crises_600x1740px_OK1.pdf Nous vous conseillons de bien suivre les conseils de votre vétérinaire quant au choix du traitement antiparasitaire et du moment du traitement. Les antiparasitaires, ayant une action sur le système nerveux, peuvent avoir comme effet indésirable une apparition de symptômes neurologiques comme des convulsions. L’emploi de ces molécules sera donc à faire avec précaution chez votre animal et votre vétérinaire reste votre meilleur conseiller car il connaît votre chien et l’origine de son épilepsie.
  • Question envoyée par Martine - 14/08/2020

    Bonsoir, J'aurais aimé savoir ce que vous pensez de l'huile de cannabis,(cbd,je crois). L hosteopate me le suggère à l heure actuelle nous en sommes à 10 comprimé par jour,en traitant également la thyroïde qui est trop basse. Merci pour votre réponse ,assez démoralisé..

    Réponse du vétérinaire expert :
    Le chanvre est une variété de cannabis, dont le taux de THC (tétrahydrocannabinol, molécule aux effets psychotropes) est particulièrement bas. Il contient un autre cannabinoïde : le cannabidiol (CBD) dont les effets thérapeutiques sont recherchés et étudiés. En France, à l’heure actuelle, aucune allégation thérapeutique ne peut être revendiquée pour le cannabis thérapeutique et sa prescription n’est pas autorisée en l’absence d’études scientifiques. Il n’existe pour l’instant aucune donnée scientifique exploitable d’efficacité ou d’innocuité sur l’utilisation du CBD chez le chien épileptique à grande échelle. Une étude sur 26 chiens à l’université du Colorado pour mieux comprendre l’efficacité et la sécurité d’emploi de ce produit chez le chien épileptique a démontré une réduction de la fréquence des crises chez des chiens sous traitement classique associé à du CBD par voie orale. Mais d’autres études sur de plus grands effectifs seront nécessaires pour conclure à une efficacité. N’auto médicalisez pas votre animal avec cette substance. Demandez conseil à votre vétérinaire.
  • Question envoyée par Élodie - 12/08/2020

    Bonjour, Le chat de ma sœur a été intoxiqué (on ne sait pas avec quoi) et à été sauvé de justesse après 1 jour de comas. Les jours suivants son état s améliorait peu à peu. Puis il a fait une "crise" (perte d équilibre + tête tordue) à laquelle le veto a accordé peu d importance. Il en a refait 2 avec quelques jours d intervalle à chaque fois. il ne fait quasiment que dormir, ignore son entourage si on ne vient pas à lui (alors que c'est à la base un chat actif, coureur et affectueux), a très peu d appétit mais boit et fait ses besoins normalement. Je pense à des crises de convulsions et suis inquiète. Ai je raison? Confirmez vous qu'une visite chez un second veto est nécessaire ? Je suis assez surprise du manque de réaction de son veto lors de la première crise… D'avance merci.

    Réponse du vétérinaire expert :
    Les symptômes que vous décrivez ne sont pas forcement en faveur d'une crise convulsive, il peut parfaitement s'agir de séquelles de son intoxication et certains toxiques peuvent s'avérer rémanents pendant plusieurs jours allongeant ainsi la phase de récupération post-intoxication. La fatigue et le manque d’appétit sont probablement lié à cette phase de récupération. N’hésitez pas à filmer ces épisodes et à les montrer au vétérinaire qui l'a vu intoxiqué, il saura faire le lien ou non avec cet empoisonnement. Il reste le mieux placé pour répondre à vos questions.
  • Question envoyée par Agnès - 06/08/2020

    Bonjour, Depuis 1 mois, mon chien de 8 ans fait des crises d'épilepsie. De plus en plus rapprochées et forte. On vient de faire des examens de sang. il n'y a rien. Je suis inquiète. Je crains que son cerveau n'ait été altéré par autre chose, genre une tumeur. Est-ce possible ou bien je me fais juste de mauvaises idées ? Merci de votre réponse. Cordialement, Agnès.

    Réponse du vétérinaire expert :
    Nous comprenons votre inquiétude et elle est légitime. Bien que compte tenu de l'âge tardif d'apparition des crises convulsives puisse être en faveur d'une tumeur cérébrale, sa race fortement prédisposée à l'épilepsie idiopathique rend ce risque bien plus faible. Pour écarter l'hypothèse de la tumeur, seul une imagerie cérébrale (IRM ou scanner) pourra vous ôter ces doutes. Discutez en avec votre vétérinaire il saura vous conseiller.
  • Question envoyée par Gwendoline - 03/08/2020

    Bonjour, j'ai une petite bouledogue français de 5 ans épileptique depuis ses 2 ans. Elle est sous traitement depuis le début. Plusieurs fois elle a changé de traitement mais elle continue à faire des crises. Elle fait des crises environ tous les 15 jours et sa dure entre 3 et 4 jours. Ces crises sont de plus en plus forte. Dernièrement elle a fait une série de crises pendant 6 jours depuis sa température reste basse ( environ 37,5 .) A quoi est ce dû ? Et son comportement n'est plus le même. Quand elle ne dort pas elle fait que de marcher et elle est craintive.

    Réponse du vétérinaire expert :
    La prise en charge d'un animal épileptique est parfois complexe et nécessite souvent de nombreux ajustements de son traitement. Le fait que votre chien fasse des crises de plus en plus forte est signe que sa maladie évolue et que sa thérapeutique doit être réévalue avec votre vétérinaire et ceci rapidement afin d'éviter une aggravation de son état. Les déambulations incessantes et l'anxiété sont peut-être des signes de la phase de récupération post crise qui se prolongent. Ceci est sans nul doute lié à son épilepsie. L'hypothermie peut être due à un phénomène de protection cérébrale compensatoire, la température corporelle basse limite l'influx nerveux et protège les neurones. Cela peut aussi être du à son traitement neuroleptique. Bref devant cette situation inquiétante nous ne pouvons que vous encourager à consulter rapidement afin d'améliorer l'état de votre compagnons à quatre pattes. Votre vétérinaire connait votre animal et son traitement, il sera de bon conseil.